The fire de Brittany C. Cherry

Processed with VSCO with hb1 preset

 

 

Auteur : Brittany C. Cherry

Edition : Hugo Roman

Nombre de pages : 436

Prix : 17e

Genre : Drame, Romance

Résumé : 

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Mon avis : 

Je vais laisser les mots parler d’eux mêmes !

« Son âme était incandescente et il brulait quiconque se tenait trop près. Elle s’approcha, sans craindre le destin qui menaçait de les réduire en cendres. De leurs cendres, ils se relevèrent pour de nouveau se consumer d’un feu ardent. Il n’avait jamais oublié son éclat. Elle ne l’avait jamais oublié. »

Quand je lis certains livres, il est plus facile pour moi d’écrire mes chroniques qu’avec certains autres, parce que ces livres en question m’ont plus touché ou alors parce qu’ils ont déclenché en moi quelque chose de particulier, quelque chose de spécial !

Cette chronique c’est écrite toute seule, les mots se sont simplement couchés sur le papier comme si c’était une évidence et j’aime écrire ce genre de chronique parce que parler d’un coup de cœur est ce qu’il y a de plus réjouissant ! « Quand on trouve une personne qui parvient à vous faire rire quand votre cœur à envie de pleurer il faut s’y accrocher. Ce sont ces personnes là qui changent votre vie pour le meilleur ».

Dans un tout autre contexte, j’ai souvent remarqué que certains livres peuvent être adoré ou alors détesté en fonction des personnes qui le lisent. J’ai toujours trouvé épatant la façon dont chacun pouvait percevoir les mots de l’auteur, les apprécier ou les détester ou simplement leur être indifférent ! Vous allez certainement me prendre pour une allumée mais quand je lis les livres de Brittainy C. Cherry, j’ai l’impression qu’elle parle directement à mon cœur. Elle utilise les mots justes, les mots qui déclenchent en moi des ondes de bonheur et d’amour ! Qui ne peut résister à « : « Peut être qu’il était une personne qui existait seulement, mais qui ne vivait pas » ou alors « Je lui donnait des framboises et elle m’offrait ses rêves. Elle me donnait des framboises et je lui confiais mes peurs ». Je ne suis peut être qu’une incorrigible romantique, mais ces mots je les ai longtemps attendu ! « Elle m’embrassait comme si elle était sincère, et je l’embrassais comme si elle était tout pour moi ». Certaines personnes savent parler d’amour, mais Brittainy C. Cherry, elle, nous le raconte !

Comme avec le premier tome, Brittainy C. Cherry parvient à mettre des mots sur ce qu’on n’arrive seulement à imaginer. Avec sa plume exquise, elle nous fait rêver d’amour et d’amitié, parfois séparer et parfois ensemble, nous plongeant dans des tourments de sentiments !

L’auteur ne nous fait pas simplement rêver, elle nous fait aussi croire ! A quoi ?! A beaucoup de choses ! Le plus grand talent d’un auteur n’est pas seulement de nous faire rêver mais de nous faire rêver d’espoir ! Avec The fire, j’ai rêvé d’Amour avec un grand A !

Chaque ligne de ce livre a provoqué en moi un nouveau coup de cœur ! Et pour la deuxième fois je ne suis pas déçue (elle réussirai presque à détrôner Colleen Hoover dans mon cœur !!).

Si je devais décrire le sentiment premier que je ressens après la lecture de ce livre, ce serait un sentiment de béatitude total ! Vous savez quand à un moment de votre vie, vous vous posez pour réfléchir à votre vie et vous vous rendez compte, qu’a ce moment, qu’à cet instant précis vous êtes pleinement heureux ?! Et bien c’est exactement ce sentiment que je ressens, celui d’être pleinement heureuse ! Les livres ont ce pouvoir sur moi, de contrôler mes sentiments et de me rendre heureuse, non pas partiellement mais totalement, indéniablement ! Pour certains cela peut paraître bizarre, mais pas pour moi, pas quand un tel livre croise ma route ! Parce qu’après un livre pareil, je vous promets qu’on n’en ressort pas indemne !

Pour vous parler du livre et de l’histoire en elle, les chapitres sont vus soit du point de vue de Logan soit de celui d’Alyssa ! Quand on rentre dans l’histoire c’est deux là ne se connaissent pas et on assiste en réalité à leur rencontre. Au chapitre d’après, ils sont devenus meilleurs amis alors que concrètement tout les oppose ! Alyssa est une pianiste hors pair née dans une famille très riche alors que Logan est un drogué incapable d’aller ne serait-ce qu’en cours ! Mais si il y a bien une chose qui les lie c’est leur famille : tous les deux sont invisibles aux yeux de leurs géniteurs ! Alors à leur manière ils vont se créer leur propre famille. Mais avec l’addiction à la drogue de Logan, les choses ne se passent pas comme prévu. L’histoire se passe, ils se perdent de vue et se retrouvent, éprouvent de la rancoeur l’un pour l’autre, se détestent et s’aiment tout à la fois !

L’histoire en elle même est simple, comme dans le premier tome. Ce n’est pas l’histoire qui fait de se livre un chef d’œuvre mais plutôt ce que l’auteur en fait, ce qu’elle écrit, le mots qu’elle emploie et qui arrivent à nous toucher au cœur !

« Mon frère Kellan est un super-héros. Il ne sauve peut-être pas de villes, il ne porte peut-être pas de cape, mais il change des vies. Il a toujours vécu chaque journée comme si elle était chargée de magie. Il sourit quand cela fait mal. Il croit à l’amour, à la vie et aux happy ends. Il croit à la famille. Je veux dire, il a cru en moi quand je ne le méritais probablement pas. Lui et moi avons eu des enfances différentes. Quand lui croyait au bonheur, moi, j’étais empêtré dans des tragédies, mais il m’aimais quand même. Il a continué à m’aimer quand je me bagarrais avec mes démons, avec le feu qui me dévorait, avec ma douleur. Il m’aimait d’un amour inconditionnel. Sans limites. Et grâce à cet amour, j’ai compris que je ne serais jamais seul ».

Alyssa est une fille un peu pommée, pas très jolie et un peu ronde. C’est un cerveau avec des doigts de fée ! Une note jouée sur un piano et on est déjà envouté ! Quand elle fait la connaissance de Logan, elle va devenir son point de repère, son point d’encrage, la seule chose qui va le rattacher à la vie !

Logan lui est complètement perdu … Sa mère est une droguée depuis des année et son père est le dealer le plus redouté de la ville qui quand il se rappelle qu’il a un fils, ne trouve rien de mieux à faire que de lui casser la gueule ! Alors Logan trouve un refuge dans la drogue jusqu’à sa rencontre avec Alyssa ! Il va continuer de se droguer mais elle va représenter pour lui une échappatoire, un moyen de ne pas être stone toute la journée ! Ils vont se compléter et chacun va devenir la meilleure partie de l’autre ! « Il y a des choses différentes chez tous les artiste, de par le monde. On pourrait dire qu’ils ressentent les choses différemment, plus profondément, peut-être. Ils voient le monde en couleur, alors que le plupart d’entre nous ne le voient qu’en noir et blanc. Ma vie était en noir et blanc avant qu’Alyssa n’y fasse irruption ».

« Je pourrais avoir une vie sans histoire avec quelqu’un d’autre. Je pourrais avoir le pavillon de banlieue, le boulot normal, les enfants normaux, le mari normal. Je pourrais avoir une vie confortable avec quelqu’un qui me conviendrait mais dont je ne serais jamais pleinement amoureuse. Mais ce n’est pas ce que je veux, Logan. C’est toi que je veux, avec tes cicatrices. Je veux tes brulures. Je veux ton bazar. Tes cicatrices, tes brulures, ton bazar, c’est mon cœur. Tu es tout ce que j’ai toujours voulu et tout ce dont j’aurais toujours besoin. Ta souffrance est ma souffrance. Ta force est ma force. Les battements de ton cœur s’accordent avec les miens. Alors, non, je ne vais pas choisir de laisser tomber. Je n’ai pas l’intention de fuir, même si les choses peuvent être dures parfois. Je te veux toi. Je veux tout de toi, le bon, le mauvais, le moins bon, la douleur, la colère. Si tu te retrouves en enfer, je te tiendrai la main pour en sortir. Si les flammes de nos vies continuent de monter, nous brulerons ensemble. Tu es tout pour moi, Logan. Hier, aujourd’hui et demain, je suis à toi. Tu es ma flamme éternelle ».

Sorti du contexte c’est peut être cliché mais pris dans le fil de la lecture, c’est absolument magique !

Si vous cherchez un beau livre pour un coup de cœur assuré, alors je vous conseille cet auteur ! Si vous chercher un livre merveilleux alors the fire brulera votre cœur ! (bon d’accord ce jeu de mot était nul mais vous m’avez compris 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s