Un peu plus que des amis de Susan Muller et Michael Kun

IMG_8593 2

 

Auteurs : Susan Muller et Michael Kun

Editeur : Casterman jeunesse

Nombre de pages : 360

Prix : 16e

Genre : Jeunesse, Epistolaire

 

 

Résumé :

Si vous êtes romantique, plein d’humour et d’espoir, si vous adorez l’idée d’un garçon et d’une fille qui s’écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu’il est fan de vous…
Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous.

Mon avis :

Je tiens à remercier Casterman jeunesse pour l’envoi de ce roman qui est sorti aujourd’hui même (le 12 avril) en librairie !

J’ai sauté sur l’occasion de lire ce livre d’un genre un peu particulier, que j’ai pas souvent eu l’occasion de lire : un roman épistolaire !! Pour vous en dire un peu plus, un roman épistolaire est une histoire entièrement basée sur la correspondance (les lettres) que les personnages s’envoient. Avec ce livre, on se trouve dans les coulisses d’une amitié tiraillée par la distance !

La correspondance commence au moment où Cath part à l’université alors que Scott, son meilleur ami, lui, reste dans leur petite ville des États-Unis à travailler dans le magasin de vêtements pour homme de son père. Toute sa vie, on lui a toujours dit qu’il n’était que Monsieur pas assez : « pas assez intelligent », « pas assez travailleur », « pas assez motivé » ! C’est donc la première fois qu’ils se retrouvent aussi éloignés l’un de l’autre et à une époque où internet n’existe pas, s’envoyer des lettres est le meilleur moyen de rester en contact ! Cath et Scott sont les meilleurs amis du monde et sont surtout très proches, c’est le pourquoi du comment ils se permettent de se dire la vérité, la plus crue et même la plus blessante, mais c’est aussi la raison pour laquelle leurs lettres sont aussi géniales et pleines de tendresse !

Je ne dirai pas que j’étais un peu septique face à ce livre mais presque… J’avais peur de ne pas pouvoir rentrer dans l’histoire à cause des lettres qui justement ne formaient pas une véritable histoire ou de vrais dialogues ! Mais j’avais bien tord parce qu’avant même de m’en apercevoir, j’ai été envoutée et je ne pouvais plus m’arrêter de lire ! A la fin de chaque lettre il me fallait absolument, inévitablement connaître la réponse ! Et même si Scott et Cath ne font que se raconter leur vie au quotidien, toutes leurs lettres sont drôles, pleines d’humour et d’intelligence !

Ce qui m’a plu tout d’abord, c’est le voyage dans le temps au milieu des années 80, au moment où mes propres parents étaient à l’université. Mais également partager leur passion pour la musique. Scott et Cath s’échange beaucoup de titres de chansons tout récemment sortis ! Quand aujourd’hui ces tubes nous paraissent vieux jeu, ce là mêmes passaient tout juste à la radio à leur époque !

Mais on partage aussi leurs galères, je vous passe sous silence les aléas du téléphone filaire public (je béni celui qui a inventé le téléphone portable et la wifi !). Au fil des lettres, Scott se découvre une nouvelle passion, celle d’écrire des chansons. On vit avec lui ses doutes et ses ratés mais aussi ses plus belles réussites qui lui ont valu à lui et à son groupe, une ovation générale ! Un petit coup de cœur pour Dady issues !

Le mieux pour moi a été de rencontrer Cath et Scott au moment où leur vie prend un tournant à 180°, parce qu’à ce moment là ils se questionnent sur leur vie, leur futur, leur amitié, mais aussi se remettent en question. Chaque lettre emmène son lot d’interrogations et de réponses. Chaque lettre les aident à avancer ! Et à travers ces échanges on assiste à de beaux moments de complicité, d’amitié mais aussi d’amour, pour tout simplement arriver sur une très belle note d’espoir !

A travers ce roman, on s’aperçoit aussi que la vie n’est facile pour personne, chacun a son lot de péripéties, de mauvaises rencontres et de coup du sort ! Et parmi tous ces aléas, leur amitié aussi est mise à rude épreuve … Mais seuls les vrais amis savent se relever après la tempête, d’où le titre du livre d’ailleurs Un peu plus que des amis !!

Mais parlons du titre c’est une bonne idée. En version originale le livre se nomme We are still Tornados (« nous sommes toujours des tornades ») et même si ce titre peut paraître un peu énigmatique, au fur et à mesure de la lecture, on s’aperçoit qu’en réalité il s’agit d’une blague entre eux, qui les lient au lycée ! Et au moins ce titre ne spoil pas ce qu’il va se passer à la fin, avec Un peu plus que des amis on sait pertinemment que la fin est couru d’avance ! Alors j’aurais préféré qu’ils gardent le même titre mais traduit en français !

En somme j’ai vraiment adoré ce roman qui a été un petit coup de cœur ! La psychologie de Cath et l’humour de Scott tournent, mêmes les situations les plus noires en quelque chose de positif et agréable (même si mon cœur s’est un peu séré à quelques endroits mais c’est aussi ce qui fait la beauté de ce livre !).

Publicités

2 réflexions sur “Un peu plus que des amis de Susan Muller et Michael Kun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s