La nuit d’Ulysse de Salomé Rouiller

IMG_9592.PNG

 

 

Auteur : Salomé Rouiller

Edition : L’âge d’Homme

Nombre de pages : 104

Prix : 9e

Genre : Drame

 

 

 

Résumé : 

Et si l’on vous parlait d’un autre Ulysse? Celui qui erre dans une ville emplie de vide. Celui qui s’accroche désespérément à un passé qui le rend fou. Cet Ulysse qui s’enivre d’alcool et de douleur, au son de sa propre médiocrité. Cet homme qui trébuche dans l’ombre du héros, malsain, détruit, et qui tente de s’approprier un souvenir fuyant pour se reconstruire. Ulysse seul, seul contre la vie même, cette traîtresse qui s’acharne à le faire respirer, malgré la souffrance.

Mon avis : 

La lecture de ce livre n’a pas été aisée… Je n’ai pas pour habitude de baisser les bras ni même d’arrêter ma lecture alors même que je n’ai pas tourné la dernière page du livre. Il serait vous mentir que de vous dire, que je n’ai jamais voulu refermer ce livre et ne jamais y revenir.

Ce livre a beau être court, ce n’est pas pour autant que cela rend sa compréhension plus facile, bien au contraire. Je n’ai pas compris un traitre mot de cette histoire avant les deux dernières pages ! Je mets souvent en cause ma blondeur naturelle lorsque je ne comprends pas quelque chose, mais sur ce coup là, c’était mon cerveau qui me faisait défaut !

Le style était parfait, à couper le souffle. Toutes les phrases s’enchainaient les unes après les autres dans une synchronisation parfaite, le tout emprunt de poésie ! Mais la magnifique tournure des phrases n’en rend pas plus facile la compréhension de l’histoire …

On entre dans un univers un peu particulier, dans un New York actuel un peu brumeux. On rencontre un homme dont on ne connaît pas le nom ni la description, qui passe son temps à boire (et à se droguer ?!). Je croyais au début, que toute l’histoire se passait dans sa tête (un peu de schizophrénie ?!) ou alors dans un de ses rêves. De ce que j’ai compris, il passe de bar en bar, rencontre des personnes qui vont réussir à changer sa façon de voir les choses (dont je ne sais pas s’ils sont réels ou non), en un mot, il essaie de noyer ou de cacher son chagrin (qui vient d’où exactement, personne ne le sait). Il est à la recherche d’Ulysse, le héros de la mythologie je pense. Le personnage voit sa femme, Pénélope et même Circé, une magicienne aux côtés sombres, mais là encore allez savoir si ces rencontres sont bien réels ou juste le fruit de son imagination. Et l’histoire se passe comme ça, sur ce même ton où se mêle alcool et poésie, et je n’ai toujours strictement aucune idée de ce que je suis en train de lire.

Qu’on ce le dise, je comprenais le sens des phrases (la compréhension n’est vraiment pas difficile), mais remettre ses phrases dans le bon contexte pour former une histoire cohérente, là c’était plus compliqué …

Et puis on arrive à l’avant dernière page au moment où un retour en arrière nous éclaire à la façon d’un « Euréka » à la Archimède ! Et tout prend enfin son sens. Toutes ces phrases au sens détournées, toutes ces exclamations, toutes ces folies et ces désespoirs, tout prend enfin son sens ! Je suis restée littéralement bouche bée devant un tel chez d’œuvre !

Et dire qu’au début, j’ai descendu ce livre en flèche .. mais la claque finale que je me suis prise dans la figure ne me fera plus faire deux fois la même erreur !

Pour bien comprendre toutes les subtilités de ce livre et retrouver le personnage (dont cette fois je connaissais le secret), une deuxième lecture m’a permis de mieux rentrer dans l’histoire, de mieux le comprendre, de me mettre à sa place (et peut être aussi de prendre un peu de son fardeau) ! Cette deuxième lecture m’a été nécessaire pour que tout se remette dans l’ordre. Cette relecture a été une révélation, ce livre est un chef d’œuvre ! Heureusement que je me suis accrochée, que je n’ai rien voulu lâcher avant de l’avoir terminé (je remercie mon entêtement à toute épreuve).

Ce qui m’a poussé à continuer jusqu’au bout, c’est le style de l’auteur, merveilleusement poétique et d’une beauté à couper le souffle ! Des phrases exceptionnellement bien tournées, mises en vers dans un style lyrique absolument grandiose ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi bien écrit (depuis ma lecture de Tolstoï je crois).

Alors je recommande ce livre coup de cœur à tous ceux qui apprécie l’aventure, n’ont pas peur de l’inconnu et qui veulent juste se laisser porter par une histoire au pouvoir envoutant !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s