Le noir est ma couleur – Le Pari (Tome 1) d’Olivier Gay

Processed with VSCO with hb1 preset

 

Auteur : Olivier Gay

Editeur : Rageot

Nombre de pages : 320

Prix : 14,90€

Genre : Jeunesse

 

Résumé :

Adolescents, Alexandre et Manon sont dans la même classe mais s’ignorent. Lui, bad boy séducteur et boxeur, attend avec ses copains au fond que les cours finissent. Elle, est la meilleure élève. La plus secrète aussi. Un jour, pour gagner un pari, Alexandre invite Manon à boire un pot. Au détour d’une ruelle, il la découvre attaquée par une dangereuse créature. Il vient à son secours. Mais qui est vraiment Manon?

 

Mon avis :

 

Je tiens à remercier les Éditions Rageot pour l’envoi de ce roman !

 

J’ai terminé ce livre au mois d’aout, pourtant avant aujourd’hui, je n’ai pas réussi à écrire la moindre phrase sur ce livre que j’ai pourtant adoré … Alors je me suis laissée le temps, sans me mettre la pression, de trouver les mots appropriés pour pouvoir vous rendre au plus juste, mon ressenti sur ce livre. Je pense qu’aujourd’hui est un bon jour, alors je me lance.

 

Dans cette histoire, on fait la connaissance de Manon, une adolescente qui a tout d’une fille ordinaire. En apparence, une vie moyenne dans un quartier parisien des plus normaux, une famille discrète et une scolarité des plus exemplaires dans un lycée comme il y en a pleins. Manon a peu d’amis, elle est ce genre de fille discrète, timide, qui ne veut pas se faire remarquer mais qui rafle tout de même toutes les meilleures notes. Pourtant, sous ses airs de jeune fille bien tranquille, elle cache lourd secret, qu’elle étudie chaque soir avant d’aller se coucher pendant des heures et que sa famille cache au reste du monde.
Mais son secret si terrible et déroutant va être mis à rude épreuve quand Alexandre, qui bat tous les records d’absentéisme et de mauvaises notes du lycée, décide suite à un pari de faire de Manon sa prochaine petite amie. Mais il se pourrait bien que sa nouvelle lubie le conduise à remettre en question l’intégralité de son existence. Surtout, s’il n’avait pas été là, Manon serait morte, deux fois.

 

Dès les premières pages, j’ai été plongée dans ce nouveau monde, qui d’apparence est bien sous tous rapports. Mais il faut parfois se méfier de l’eau qui dort. J’ai découvert un univers riche et extrêmement bien construit, aux milles nuances et surtout bourrés de détails impressionnants.
Les personnages sortent de l’ordinaire. Sous ses airs d’ado coincée, Manon est en réalité une battante acharnée, au franc parlé et à l’audace insoupçonnée. Alexandre quant à lui, sous ses muscles et son côté rebelle, se cache un enfant meurtri et abandonné par ses parents qui ne demande qu’à se faire une place quelque part où on voudra bien de lui. Ensemble, ils vont faire ressortir les meilleurs côtés de l’autre et trouver une solution pour se battre côte à côté et unir leur force contre ce mal qui en veut à la vie de Manon.

A côté de ça, « les méchants » sont eux aussi bien construit. Ils sont sans peur, sans pitié et ils ne font pas de cadeau. Et l’auteur est allé au bout de son idée, ça fait du bien de savoir que les auteurs sont prêts à faire souffrir leurs personnages pour aller au bout de leurs idées. Parfois dans les romans, on tombe sur des méchants très méchants mais qui pour sauver l’héroïne et la faire vivre dans les prochains tomes, s’adoucissent pour devenir doux comme des agneaux. Ici, c’est tout le contraire, Manon passe à chaque fois à côté de la mort à un cheveu près et pourtant ses adversaires n’y vont pas de main morte.

Autre point vraiment très agréable, c’est « l’humanité » de Manon. Manon n’est qu’une adolescente comme les autres, sans force physique extraordinaire, sans talent humain ultra développé. Et quand tous ces rebondissements lui tombent dessus, elle agit comme une simple ado le ferait. Elle a mal, elle a peur, elle prend des coups, elle soigne ses blessures et en souffre pendant des jours. Elle n’est pas cette Katniss ou cette Tris que je trouve un peu trop loin de la réalité !

 

Je suis tombée dans un univers assez bluffant avec une histoire totalement inédite ! Moi qui reproche souvent aux livres jeunesses qui tirent sur la dyspotie d’être à chaque fois un peu trop recyclés, pour le coup je suis servie ! J’ai vraiment hâte de continuer cette saga et de découvrir les prochaines aventures de Manon et Alexandre, parce qu’ils n’ont pas fini d’en baver. Mais surtout j’ai hâte de voir comme Manon va évoluer dans ce monde qui n’est plus tout à fait le sien mais où elle va devoir continuer à se faire une place !
Je tire mon chapeau à la plume de l’auteur, addictive au possible et absolument renversante ! J’ai terminé ce livre en deux jours, incapable de me décoller de ces lignes qui sous mes yeux formaient une histoire claire et explosive. Le style de l’auteur est extrêmement imagé, plein de couleurs et de détails ahurissants !

 

Je recommande cette histoire à tous les aventuriers en quête d’une nouvelle destination et surtout à tous ces qui n’ont pas peur de basculer dans un univers plein de tumultes et de rebondissements ! Personne ne ressortira déçu du voyage si ce n’est plus fort et plus curieux encore !

Publicités

Un commentaire sur « Le noir est ma couleur – Le Pari (Tome 1) d’Olivier Gay »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s