Apprends-moi, my stepbrother de Kim Grey

IMG_0695

 

Auteur : Kim Grey

Edition : Addictives

Nombre de pages : 612

Prix : 14,90 €

Genre : Young Adult, Romance

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

 

 

Le sexe ? Interdit. L’amour ? Impossible.

Résumé : 

À 18 ans, Victoria a tout perdu : ses parents, sa vie à San Francisco et ses projets d’aller à l’université. Recueillie par l’ex-femme de son père, Alexandra, elle se retrouve catapultée dans une famille aux codes bien différents des siens : ses tatouages, ses Dr Martens et ses piercings font tache !
Mais elle est prête à tout pour s’intégrer, pour ne pas se retrouver seule au monde. Lorsqu’elle rencontre Zach, le fils du compagnon d’Alexandra, tout se complique dramatiquement. Il est motard, boxeur, colérique, magnifique et irrésistible.
Le monde entier est contre eux, les codes, les conventions, et Victoria joue son avenir tout entier pour cette relation.

Mon avis :

La vraie passion est celle qui vous met en danger…

Il est parfois vraiment très difficile de vous parler en seulement quelques phrases, d’un livre qui fait plus de 600 pages. Pourtant bien que cette tâche ne soit pas aisée, je vais essayer de vous en parler au mieux et de rester fidèle à mon ressenti (même si vous vous doutez bien que tout ne pourra pas figurer dans cette chronique).

 

Ce livre est un coup de cœur du début à la fin. Je m’explique, j’ai lu « Did I Mention I Love You » d’Estelle Meskame il y a un an maintenant et j’avais adoré cette histoire : deux frères et sœurs devenu amants maudits. Le seul petit hic que j’aurais pu reprocher à ce livre, c’est son côté un peu trop jeunesse. Avec « Apprends-moi, my stepbrother », j’ai retrouvé cette histoire que j’ai tant aimé mais façon Young Adult ! Ne vous m’éprenez pas, cette histoire n’a quand même rien à voir avec l’autre, le thème est le même, l’histoire est différente !

 

Le thème parlons-en. Quand on parle de frère et sœur, la plupart du temps, tout le monde part en courant. Pourtant, Vic et Zach, ne sont pas à proprement parler frère et sœur, ils n’ont aucun lien de sang. Mais quand même, je comprends que cela puisse soulever quelques questions de moralité ou de bonnes mœurs etc etc. Je ne me suis pas attardée là dessus, j’ai voulu laisser l’auteur me convaincre elle même et elle a réussi ! Il n’y a rien de déplacé, de choquant, d’écoeurant dans cette histoire, juste de l’amour à haute dose et un bon gros paquet de sentiments ! Alors si vous avez quelques petits soucis à la lecture du résumé, laissez-vous quand même tenter, cette histoire est bouleversante et elle a de quoi !

 

A tout juste 18 ans, Vic perd le seul repère qu’elle avait dans la vie, son père. Sa mère n’en parlons pas, est une junkie qui l’a abandonné à la naissance. Toute paumée qu’elle est, elle atterrit elle ainsi que tous ces piercings et ses tatouages chez Alexandra, l’ex petite ami de son père avec qui elle a eu Benjamin, le demi-frère de Vic donc. Jusque là vous suivez ?

Alexandra a depuis longtemps quitté le père de Vic pour se mettre en couple avec Philipp avec lequel elle éduque Ben. Et c’est là que les choses se compliquent grandement pour Vic. Alors qu’elle débarque tout juste dans sa « nouvelle famille » qui a gentiment accepté de la recueillir, elle tombe sur Zach, le fils de Philipp. Et que se passe t-il ?! Je vous le donne en mille, le coup de foudre arrive ainsi que Cupidon et toutes ses flèches !! Et les ennuis ne font que commencer.

Quand Zach, arrive dans sa famille fraichement recomposée, il s’attend à tout sauf à trouver une fille telle que Vic dans sa chambre, lui qui pensait passer des vacances d’été à peu près tranquilles. Je dis à peu près parce qu’entre lui et son père, l’entente n’est pas au beau fixe. Alors quand une fille, qui est en plus supposée être sa demi-sœur s’ajoute au tableau, les évènements ont quand même 100% de chance de terminer en eau de boudin ! Surtout que lui à d’autres problèmes beaucoup perso (du genre de ceux qui l’empêchent de dormir la nuit et qui lui font faire de terribles cauchemars) et beaucoup plus important à gérer qu’une nouvelle fille dans sa vie …

 

Vic et Zack se tournent autour, se collent et se décollent, allant même jusqu’à ne plus s’adresser la parole. Pendant un long moment, Zack et Vic se tournent autour, se cherchent, ruminent, fulminent, brule de désir l’un pour l’autre, ce qui leur fait vivre tous les deux des moments plutôt compliqués, parfois magnifiquement drôle mais aussi parfois drôlement triste ! L’adage dit que quand l’amour est trop fort, il est inutile de lutter. A bout de force après des semaines de lutte acharnée, Zack et Vic laissent donc libre cours à leur amour, mais en cachette. Si par malheur Alexandra et Philipp apprenaient ce qui se trame entre eux, ils pourraient tous les deux dire adieux à cette famille et à tous les supports (surtout financiers) qu’elle apporte.

Et au moment où ils décident tous les deux d’arrêter de lutter contre cette attirance qui les pousse irrémédiablement l’un vers l’autre … ils se font griller ! Le choix que leur laisse Alexandre et Philipp est simple : tout arrêter et maintenant ou bien prendre la porte et ne plus jamais revenir ! Un seul regard et leur choix est vite fait … (vous ne croyiez tout de même pas que j’allais vous spoiler toute l’histoire si ?!).

 

Tout s’enchaine ensuite très vite, les rebondissements arrivent par dizaine. Dès que l’on pense que tout va enfin se tasser, quelque chose d’encore plus gros survient pour bouleverser le tout petit équilibre fraichement construit. L’histoire à de quoi nous tenir en haleine jusqu’au bout, pas le temps de se reposer, pas le temps de se faire à l’idée, juste de quoi savourer les pages qui se tournent toutes seules les unes après les autres ! Et c’est un réel bonheur à chaque fois.

 

Ce qui pimente encore plus cette histoire et ce qui lui donne un côté encore plus vivant c’est le changement de point de vue, un coup Vic, un coup Zach, ce qui nous permet d’avoir deux visions de cette histoire d’amour qui nait sous nos yeux. En plus les chapitres très courts nous poussent toujours à lire le suivant et ainsi de suite et sans qu’on s’en aperçoive, la moitié du livre est passée et on a rien vu venir.

 

La plume de l’auteur aussi entrainante que dynamique est une vraie bouffée d’air frais ! Sérieusement décoller de ce livre est un vrai dilemme. Le style de l’auteur nous pousse à continuer notre lecture coute que coute. Parce qu’il y a toujours plus de rebondissements, toujours plus d’action et toujours plus de sentiments ! Mais rassurez-vous, ce livre ne serait pas une romance sans sa Happy End. Donc tout est bien qui finit bien.

 

Je vous conseille réellement ce livre qui a été un coup de cœur. J’ai adoré DIMILY mais le côté plus adulte et plus mature de ce livre m’a complètement envoutée et le côté « polémique » ne m’a pas dérangé le moins du monde. Surtout que le sujet n’est pas traité de manière tabou dans ce livre mais au contraire, il est traité de façon très ouvert, parce que de toute façon après tout, ils font ce qu’ils veulent pas vrai ?! Tant qu’ils sont heureux c’est le principal 😉

Publicités

The silent waters de Brittainy C. Cherry

elements,-tome-3--the-silent-waters-898027-264-432

 

Auteur : Brittany C. Cherry

Edition : Hugo New Romance

Nombre de pages : 400

Prix : 17€

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

 

 

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.

Résumé : 

J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.
Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas
eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

 

Mon avis : 

Comment un livre peut-il être aussi bouleversant ? Comment peut-il me faire tomber amoureuse de la lecture encore et encore ?

C’est pour ce genre de coup de cœur version raz de marée que je lis toujours plus de livres. Pour avoir le souffle coupé, pour retenir ma respiration et pour rêver toujours plus haut ! Je ne remercierai jamais assez Brittainy C. Cherry pour ces moments absolument grandioses que j’ai passé en compagnie de ses personnages, elle a fait battre mon cœur plus vie, elle a fait couler mes larmes et a réussi à les tarir, elle m’a tout simplement donné de l’espoir !

Je pense que c’est pour cette raison que je lis de la romance jusqu’à plus soif, pour l’espoir. L’espoir de tomber amoureuse, de cet amour dévastateur qui nous donne l’impression de dominer le monde, d’aimer aussi fort que l’univers, de rencontrer cette personne qui me fera me sentir vivante, l’espoir d’un jour apprendre à sourire avec le cœur. Alors merci du plus profond de moi-même pour cette histoire poignante, cette si délicieuse déchirure au moment de tourner la page finale. Merci pour cet amour et surtout merci pour cet espoir, celui qui me fait vivre chaque jour plus intensément et celui pour lequel je me bats avec tant de force !

 

Pour vous parler de « The silent waters », il faut que je vous parle de Maggie, une petite fille de 8 ans, pleine de vie et au sourire malicieux ! C’est le jour où son père emménage avec sa nouvelle femme que sa vie va prendre un tout autre tournant. Du jour au lendemain, elle hérite d’une nouvelle mère, d’une nouvelle sœur, d’un nouveau frère et d’un nouveau voisin. Maggie est enfin prête à découvrir la vie. Son nouveau voisin, c’est Brooks, son nouvel amoureux. Et Maggie est prête à tout pour l’épouser. Elle va même jusqu’à organiser leur mariage. Elle a été très claire avec Brooks, rendez-vous dans les bois, juste avant la nuit et Brooks a intérêt à venir avec la bonne cravate !

Seulement Brooks est en retard, il commence à faire nuit et Maggie panique légèrement. Elle perd tous ses repères et avant qu’elle ait le temps de comprendre où elle se trouve, elle est perdue, seule et au milieu des bois. C’est là qu’elle commence à entendre du bruit venant d’un peu plus loin. Alors qu’elle s’avance en direction du bruit, elle comprend son erreur. Maggie vient d’assister à la scène la plus traumatisante de sa vie … Et comme si ca ne suffisait pas, pour effacer toute trace et tout témoin de cette scène, on cherche à la supprimer. Du haut de ses 8 ans, Maggie frôle la mort de peu. Parce que qui se pointe, en retard, mais qui arrive quand même à lui sauver la vie ? Brooks ! Brooks arrive juste à temps pour faire fuir son agresseur et la sauver d’une mort certaine, mais il arrive décidément trop tard pour rendre à Maggie son innocence qui lui a été lâchement volée. Après ce qu’elle a vu, Maggie n’a plus jamais parlé. Elle a perdu sa voix ou plutôt, on la lui a volée.

Brooks est devenu son meilleur ami, au fil des années, ils se sont rapprochés (surement parce qu’il se sent terriblement responsable de son agression), peut-être trop même. Tellement rapprochés en réalité, que leur amitié se transforme en amour, celui-là même dont je vous parle un peu plus haut ! Leur amour est la seule chose qui les rend vivants.

Mais le temps est parfois traitre et Maggie est toujours incapable de quitter la maison. Elle se rend compte que Brooks a une vie à vivre et pas n’importe laquelle, une vie de star internationale du rock. Parce que j’ai oublié de vous préciser que Brooks joue dans un groupe de rock avec le frère de Maggie et qui grâce à une vidéo Youtube postée par Maggie elle-même, deviennent mondialement connus. Elle fait alors le choix déchirant, de le laisser partir pour vivre sa vie et sa passion. Alors que les Crooks (le groupe), enchainent les concerts et les salles pleines à craquer, Maggie reste seule, dans sa chambre d’enfant entourée de ses livres, de ses espoirs mais surtout de ses regrets…

 

Vous l’aurez bien compris, ce n’est que la partie visible de l’iceberg, parce que même à des milliers de kilomètres de distance, Brooks et Maggie continuent de s’aimer. Parfois l’amour est plut fort que tout le reste, il vous consume, il vous dévore de l’intérieur !

 

Souvent quand on lit un livre, on se retrouve spectateur, comme un témoin de l’histoire, un peu comme le voisin qui épie de sa fenêtre. Mais il n’arrive pas souvent de se sentir le personnage principal. Tout au long de cette histoire, j’ai été Maggie, j’ai perdu ma voix. J’étais incapable de m’arrêter de lire, incapable de laisser Brooks s’en aller (Brooks existes-tu en vrai ?!). Cette histoire m’a transcendée et à la fin j’ai eu le cœur en miettes. Comment un livre aussi bon, peut-il être aussi déchirant ? Chaque livre nous émeut d’une certaine façon, mais après celui-ci, je ne serai plus jamais la même.

 

La plume de Brittainy C. Cherry est toujours aussi dévastatrice. Elle trouve toujours les bons mots pour nous toucher directement là où ça fait mal. Elle appuie sur nos blessures pour immédiatement les guérir. Brittainy C. Cherry est un médecin de l’âme ! Elle est le remède aux cœurs en morceaux, aux amours déchus et aux silences impénétrables !

 

« The silent waters » c’est mon plus grand coup de cœur de cette année. Il dévaste tout sur son passage. Il ne laisse pas de répit et personne n’en sortira indemne ! Je vous conseille ce livre pour la simple et bonne raison qu’il est merveilleux d’authenticité et de pureté. Il est comme une évidence et quand vous l’aurez lu, vous comprendrez de quoi je parle !

 

 

Fight for us de Amber James

IMG_0357

 

Auteur ; Amber James

Edition : Addictives

Nombre de pages : 276

Prix : 12,90e

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est par ici. 

 

 

Résumé :

Aileen Summer est une jeune mannequin indépendante à qui tout sourit. Les marques les plus célèbres la veulent pour égérie, les hommes succombent à son charme insolent…

Alexander Simmons est un photographe réputé autant pour ses exigences que pour la qualité de son travail.

Mais lorsqu’ils se rencontrent sur un shooting, Aileen et Alexander voient leur monde basculer. Entre séance de photos hot et nuits de sexe inoubliables, leur amour sera-t-il assez fort pour résister aux ennemis cachés, aux secrets et aux trahisons ?

 

Mon avis :

Je voudrais remercier chaleureusement les Éditions Addicitives pour tous les livres qu’ils m’envoient mais encore plus pour celui là !

Pour tous les livres que je lis, je me pose la question de savoir si celui-là va également me plaire. Très souvent, la réponse est « oui » mais parfois malheureusement, je suis forcée d’admettre que la réponse est négative. Avec des livres Addictives par contre, la réponse n’est jamais « non », je tombe amoureuse à chaque fois, à tous les coups ! Et j’en suis la première surprise, parce que tous ne peuvent pas déclencher un coup de cœur, mais avec cette maison d’édition, je sais que j’avance en terrain conquis, je n’ai jamais été déçue. Et « Fight for us » ne fait pas exception à la règle, je suis folle de ce roman ! Enfin soyons claire, je touche du bois, je ne veux pas que le prochain soit une déception, je ne veux pas me porter la scoumoune, pas que je sois superstitieuse, mais je ne vais pas tenter le diable 😛

En vérité, j’adore les romances et si vous me connaissez bien, avec moi c’est un fait avéré. Colleen Hoover n’est pas mon auteure préférée pour rien ! Alors dès qu’il s’agit de romance, je deviens un peu pointilleuse et il faut mettre le paquet pour m’impressionner. Et à force de lire encore et encore les mêmes histoires à l’eau de rose, mon exigence augmente. J’ai donné une chance à ce livre en me disant « pourquoi pas, peut être va t-il m’impressionner ! ». J’ai ouvert le livre et je me suis laissée emportée … (dans le bon sens du terme).

J’ai adoré cette lecture simple mais tellement efficace, qui nous délivre exactement ce que l’on attend d’une romance : de l’amour, de la passion, un peu de drame et une happy ending ! De quoi nous faire toutes rêver (qui n’a pas envie de rêver éveillé ?). Avec certaines romances, il est parfois difficile de revenir à la réalité, de reprendre sa vie normale. Vous allez peut être me prendre pour une folle mais c’est la pure vérité.

A force de lire de l’amour encore et encore et en quantité astronomique, remettre les pieds sur terre dans un monde aussi détruit et ravagé par la haine et la déception, c’est se prendre une claque en pleine figure ! Tous les livres de CoHo m’ont fait cet effet là, et « Fight for us » aussi. J’ai lu ce livre en 2 jours seulement et pendant ces deux jours, je suis restée en Californie ou bien installée dans leur chalet en pleine montagne ! La redescente va être compliquée, ouvrir un autre livre également, l’apprécier encore plus …

 

« Nos nuits sont torrides… mais puis-je lui faire confiance ? »

Aileen est une jeune orpheline qui a très vite réussis à se faire une place dorée dans le monde du mannequinat ! Même si elle n’a pas la taille requise, son professionnalisme à tout épreuve lui a ouvert toutes les portes de ce monde très fermé. Elle devient très vite l’égérie d’une grande marque de maillot de bain et le most : son photographe est mondialement connu pour ces clichés fabuleux !

Au cours de la séance photo, l’atmosphère devient électrique et la tension palpable ! Pour ne rien cacher, tout le monde a de quoi baver sur les abdos d’Alexander Simmons … Et alors qu’elle croyait ne plus jamais le revoir, le sort s’acharne, son avion est annulé ce qui le mettra en retard à son prochain shoot. Mais en plus d’être beau gosse, Alexander est également richissime (ca n’enlève rien à son charme :P), il lui propose donc, en grand gentleman qu’il est, d’affréter son jet privé et de la ramener sur le territoire américain ! C’est dans l’avion, que tout dérape … (je vous évite le jeu de mot s’envoyer en l’air :P).

Après avoir passé une nuit torride avec son photographe, rien n’aurait pu entacher sa bonne humeur ! Et pourtant … une photo d’elle complètement nue prise par Alexander en privé, est postée sur son compte twitter. En un temps recors, cette photo fait le tour de la planète … Elle devient la risée de tous, ses contrats sont annulés. Ce monde qui l’a tant choyée, lui tourne maintenant le dos ! Mais alors que cette épreuve aurait pu les séparer, ils vont s’accrocher l’un à l’autre, se soutenir et trouver celui ou celle qui a mis en péril la carrière de d’Aileen et Alexander.

 

J’aime ce genre de romance faite d’action et de suspens. Parce que rien ne se passe jamais bien du premier coup, il faut bien le dire, il y a toujours des moments où le sort s’acharne. Dans les romans, ça passe ou ça casse. Et je trouve merveilleux la façon, dont les personnages se soutiennent toujours, coute que coute dans les romans, comme si leur vie en dépendait. J’aime l’amour qu’ils ressentent, comme s’il était invincible, qu’il était capable de déplacer des montagnes, de résister à toutes les épreuves ! On pourrait presque dire qu’Aileen et Alexander sont le parfait cliché des couples de romances, mais c’est tellement agréable de pouvoir lire, « vivre » leur amour indestructible, on pourrait presque y croire !

La plume de l’auteur est juste merveilleuse, elle nous fait rêver d’amour les yeux ouverts et on a à peine conscience que l’amour s’insinue dans nos veines. J’adore cette sensation de tomber amoureuse d’un roman en quelques pages, ne plus être capable de le lâcher, de lui faire l’affront de l’abandonner.. J’aime ce genre de livre qui nous ravage de cœur avec un tsunami d’émotions et qui nous fait tomber amoureux encore et encore !

Alors « Fight for us » est un coup de cœur pour moi, une romance toute en délicatesse, pleine d’amour et de tendresse que je les aime !

Si vous aussi vous êtes des addicts d’Amour avec un grand A, ce livre est vraiment fait pour vous ! Je vous conseille ce petit roman et j’espère qu’il saura conquérir votre cœur de la même manière qu’il a conquis le mien.

Calendar Girl – Juillet de Audrey Carlan

IMG_0396

 

Auteur : Audrey Carlan

Edition : Hugo Romance

Nombre de pages : 160

Prix : 9,90e

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est pas ici.

 

Résumé : 

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable.  Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées. Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover.

 

Mon avis : 

J’ai une grande nouvelle !! Je suis définitivement rabibochée avec Calendar Girl ! On peut dire que ça a été compliqué au début mais la saga prend enfin une tournure agréable. Jusqu’au tome de Juin, j’avais l’impression qu’il arrivait un peu toujours les mêmes choses à Mia, tous les mois se ressemblaient et je me suis un peu lassée. Mais Juin a tout chamboulé et en Juillet, ce que j’attendais depuis si longtemps c’est enfin produit (je ne vous dirais rien, non pas par méchanceté mais pour préserver vos cœurs fragiles de romantiques). J’aime la nouvelle Mia, celle qui prend les bonnes décisions, celle qui a grandit et qui accepte enfin sa vie et l’amour qu’on lui porte !

J’adore vraiment la tournure que prennent les choses !!

En Juillet, Mia se rend donc a Miami au côté d’une star du hip-hop pour tourner dans son clip. Mia se relève tant bien que mal des péripéties de juin mais ce qui est d’autant plus appréciable c’est la vulnérabilité qu’elle montre. Elle n’essaie pas de faire la fille forte, fière, celle qui n’a peur de rien, au contraire elle accepte enfin de montrer sa fragilité ; ce qui ne doit pas être chose aisée avec son tempérament !

Anton Santigo, alias le Latin-Lover, star du hip-hop américain, beau comme un dieu, auquel aucune femme ne résiste, va être pour quelque chose dans ce changement. Alors que n’importe qu’elle femme, se jetterait sur lui et n’en laisserai rien, Mia fait de lui un ami, un confident. Avec lui, elle va réapprendre à faire confiance et à accepter le contact d’autres hommes. Il se montre doux, patient et généreux avec notre Mia qui a le cœur en miettes …

Pour le clip, Mia apprend à danser, à faire ressortir son côté séductrice en musique, à jouer de ses atouts et à user de son charme ravageur ! Pour Mia en plus d’être un bon exutoire, la danse est également une très bonne thérapie. Anton le bad boy, coureur de jupons refait surface pour le plus grand plaisir de nos yeux ..

Comme à sa grande habitude, Mia alias notre entremetteuse, va jouer des coudes et va réussir à faire de l’assistante personnelle d’Anton, sa productrice. Encore un coup de maitre pour Mia qui réussi son coup à chaque fois.

 

 

Clou du spectacle, mon grand amour de toujours refait surface après plusieurs mois d’absence… Mon Wes (j’en ai des cœurs pleins les yeux). Avec Mia, ils vont prendre une décision qui va radicalement changer le cours de l’histoire, ce changement ça faisait longtemps que j’en rêvais. Pour tout dire je ne l’attendais pas avant décembre, je pensais qu’Audrey Carlan allait nous faire patienter (et jouer avec nos nerfs) pendant plus longtemps ! Mais sur ce coup là, j’accepte d’avoir tord et je me délecte de leurs retrouvailles. Wes se montre charmant, prévenant, attentif et surtout fou amoureux ! C’est d’autant plus beau que Mia rentre enfin les griffes pour embrasser de tout son cœur son amour pour lui. Elle ne le combat plus, elle n’en a plus peur, elle l’accepte enfin et ouvre son cœur pour la première fois ! J’ai adoré être témoin de cette scène, si bien écrite et qui nous fait toutes mourir de jalousie !

Ce mois-ci ce n’est pas tant le rôle de Mia avec son client qui est à retenir, d’ailleurs je trouve même qu’il a une place secondaire de ce roman, mais Mia dans son intégralité. Chaque mois, on attend avec délectation le nouveau client, la nouvelle mission, mais ce mois-ci, j’ai attendu Mia, le personnage. Juillet est centré sur elle, sur sa vie, sa maturité, ses décisions et non sur le Latin-Lover. J’attendais avec impatience un tome comme celui-ci, centré presque uniquement sur Mia. Je trouve que trop couvent elle passe au second plan (elle est présente c’est sur, sinon le livre ne se ferait pas) mais il n’est jamais basé sur elle. Vous comprenez ce que je veux dire ?!
En attendant, Audrey Carlan m’a conquise et a comblé toutes mes demandes ! Maintenant il ne reste plus qu’à attendre les prochains tomes et je prie pour ne pas retomber dans la routine des premiers mois !

Le mois d’aout promet d’être prometteur, un cow-boy qui a uniquement besoin de Mia à cause de son nom et de sa date de naissance … Audrey Carlan se mettrait-elle à faire dans le policier ?! En attendant j’ai hâte d’y être !

Et pour toutes celles qui ont comme moi voulu abandonner cette saga, Juin et Juillet son vraiment des tomes géniaux et nous réconcilient totalement avec la saga alors je vous les conseille !

 

Toi (mon ex, ton ex) & Moi de Chrys Galia

IMG_9824.PNG

 

Auteur : Chrys Galia

Edition : Addictives

Catégorie : Luv

Nombre de pages : 323

Prix : 14,90e

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

 

Résumé :

Gia est obsédée par son ex, elle n’arrive pas à l’oublier même s’il n’a pas volé le surnom de « monsieur Connard » ! Elle doit le revoir et, pour cette occasion, sa meilleure amie l’incite à y aller accompagnée de Giulian, un célèbre restaurateur au charme fou, qui a accepté de jouer les cavaliers. Troublée autant à l’idée de revoir Matt que d’être accompagnée de Giulian, Gia comprend que sa vie va prendre un tournant… Mais lequel ? Retrouver Matt et lui pardonner tout le mal qu’il lui a fait ou accepter la relation torride et solide que lui offre Giulian même s’il semble lui cacher un passé plus que trouble ?

 

Mon avis :

Je tiens à remercier de tout mon cœur les Editions Addictives qui m’ont envoyé ce livre et qui ont sauvé mon été ! Sincèrement j’ai beau adorer la lecture, parfois trop c’est trop … et à un moment on arrive à saturation ! Avant d’ouvrir ce livre c’était mon cas. J’ai apprécié beaucoup de mes lectures précédentes mais sans jamais avoir de coup de cœur, je me laissais porter. J’avais besoin d’une lecture coup de fouet (pour ne pas dire autre chose). Et comme souvent avec cette maison d’édition, je n’ai pas été déçue, mais surtout j’ai pu sortir de cette période de monotonie, qu’on appelle aussi dans le jargon des bookgloggeurs : une panne de lecture ! Vous allez me dire que c’est peut être un peu exagéré, mais en réalité pas du tout, il faut parfois un petit coup de pouce pour tout réenclencher !

 

Je vous parle de l’histoire et je vous parle du coup de cœur ensuite !

On ouvre le livre et on rencontre Gia, qui d’aussi loin qu’elle se souvienne, est folle amoureuse de son ex Matt ! Pauvre d’elle, elle n’arrive pas à se le sortir de la tête même après des années. Quand elle reçoit une invitation à sa pendaison de crémaillère avec sa nouvelle copine, sa vie bascule littéralement. La question cruciale : va- elle y aller ? Comment va t-elle faire pour lui en faire baver ?

C’est sa meilleure amie qui va avoir une idée de génie, demander à Giulian un cuisinier renommé et beau comme un dieu, de l’accompagner. Mais la vie de Gia va devenir bien compliquée quand elle va se retrouver entourée de deux beaux gosses et qu’elle va devoir faire un choix entre le nouveau venu qui n’a d’yeux que pour elle ou son ex qui lui en a fait baver depuis des années ?!

On pourrait tout d’abord penser à une vague histoire de triangle amoureux qui va mal finir mais la plume absolument hilarante de l’auteur rend les choses beaucoup plus légères !!!

Et sous une histoire un peu triangulaire il faut le dire, c’est une véritable histoire d’amour qui va voir le jour. Chaque personnage va apprendre à se découvrir à travers l’autre mais surtout ils vont apprendre à guérir leurs blessures passées.

C’est une histoire douloureuse et magnifiquement montée que Chrys Galia a imaginé avec ce livre. A côté, c’est une vraie quête d’identité qui voit le jour, travaillée de bout en bout et qui a littéralement ravagé et piétiné mon cœur !

 

Mais si l’histoire est haute en couleur, c’est réellement le style et la plume de l’auteur qui nous conduisent droit au coup de cœur ! Chrys Galia ne mâche pas ses mots. Elle donne la parole à Gia qui ne va pas y aller par quatre chemins pour dévoiler le fond de sa pensée, parfois effrontée et entêtée, elle est aussi tendre et romantique. Certaines de ses réflexions sont d’une finesse et d’une drolerie (et oui ce mot existe) vraiment renversantes ! J’ai plusieurs fois eu les larmes aux yeux face à certaines de ses remarques !

J’ai beaucoup aimé son état d’esprit, son côté animal sauvage indomptable mais aussi son côté un peu fleur bleue vraiment trop mignon !

Guilian est le mec parfait ! Vraiment si l’auteur c’est inspirée d’un homme réel pour créer son personnage, je suis preneuse ! Il est grand, magnifiquement beau, musclé, romantique et surtout il cuisine mieux que personne, qui pourrait rêver mieux ? Et même si son passé est des plus noirs, rien n’entache jamais sa bonne humeur !

Malheureusement pour Matt, dans chaque livre, il nous faut des personnages que l’on adore et d’autres qu’on déteste ! J’ai choisi mon camp, Matt je ne t’aime pas ! Il a beau être terriblement beau, c’est son manque d’intelligence que je déplore !

 

Alors que je pensais ne jamais en finir avec cette panne de lecture, je suis maintenant guérie ! j’ai adoré ce livre, cet auteur, cette histoire et j’espère pouvoir en lire d’autre !

Alors je vous conseille vraiment ce livre, il en vaut le détour ! Coup de cœur et fou rire garantis !

 

 

 

Calendar Girl – Juin d’Audrey Carlan

IMG_9715

 

Auteur : Audrey Carlan

Edition : Hugo Roman

Nombre de pages : 152

Prix : 9,90e

Genre : Romance, Young Adult

 

 

 

Résumé :

Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.

Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.

Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.

Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Mon avis : 

Je me suis longtemps posée la question de savoir si je devais continuer cette saga ou non. J’ai enchainé déception sur déception et je n’ai apprécié que deux tomes seulement, ce n’est pas énorme quand on sait que je n’en ai lu que 6. Après la lecture du tome de Mai, j’ai décidé de donner une toute dernière chance à Mia de me conquérir. En cas de déception, j’arrêterai la série.

En juin, Mia se rend à Washington, la belle capitale américaine. Pendant tout un mois, elle a été engagée par Warren Shipley, un riche homme d’affaire de 65 ans, pour être sa potiche. Clairement son rôle en tant qu’escorte n’est pas très reluisant parfois, mais là elle a touché le fond. Elle doit servir de faire-valoir pour que Warren puisse se rapprocher d’autres businessmen influents et réaliser son projet en Afrique. Elle va passer un mois plutôt ennuyeux, entourée de femmes toutes aussi belles que superficielles. Heureusement qu’il y Aaron Shipley, le fils de Warren pour égailler un peu son mois. Aaron est le sénateur de la Californie, il est beau comme un dieu, richissime et surtout très célibataire.

Dès le début, j’ai su que cette lecture n’allait pas être de tout repos. Dès les premières pages, j’avais déjà envie d’étriper Mia. Comment peut-on avoir envie de coucher avec un homme qu’on ne connaît pas juste après avoir parlé à l’homme dont on est supposée être amoureuse ?! Sincèrement, certaines choses me dépassent… En continuant la lecture ce n’est pas mieux, on croise une fille de 25 ans, totalement nymphomane, enceinte et amoureuse d’un homme de 70 ans (on aurait clairement pu se passer de quelques répliques bien salaces et de quelques scènes un peu trop explicites). Mais la cerise sur le gâteau ne se situe pas là. Il faut attendre que Mia et Warren rentrent d’une soirée complètement bourrés pour que le moment le plus décevant du livre se produise. Alors que Mia est totalement inerte et endormie sur son lit à cause de tout l’alcool qu’elle a ingurgité, elle se réveille un peu perdue avec un Aaron à moitié nu en train de la tripoter … Et par la suite, elle fait quoi ? RIEN DU TOUT ! Heureusement elle ne se laisse pas faire, lui vomi presque dessus et Aaron part en courant, mais quand même. Elle aurait pu faire quelque chose, aller parler à quelqu’un de ce qui venait de se passer, mais non, elle n’a rien, comme ci tout ceci était terriblement normal. A ce moment là, j’ai vraiment cru arrêter ma lecture. Mais ma curiosité l’a emporté et j’ai continué jusqu’au bout. Pour tout vous dire, j’ai bien fais !

C’est la fin du livre, qui m’a le plus conquise. Forcement après l’épisode du tripotage non désiré, quelque chose d’encore plus gros allait forcément se produire … Et ça n’a pas raté, Mia s’est retrouvée dans de beaux draps au cours d’un gala caritatif. Mais ce n’est pas tant ce qui s’est produit qui m’a touché, mais tous ceux qui sont venus pour l’aider. Après 6 mois passés en tant qu’escort, Mia s’est fait des amis, certains sont même devenus une part de sa famille. C’est dans les pires moments qu’on se rend compte de qui sont réellement ses vrais amis, et sur ce coup là, Mia a tiré le gros lot ! Mia s’est retrouvée entouré de personnes qui comptent pour elle, qui ont pris soin d’elle et qui l’ont aimé comme une petite sœur !

J’aime le fait que tous ces mois passés en compagnie d’hommes très différents, lui apporte autre chose que de l’argent, parce que tout ce qu’elle a fait n’a pas servi uniquement à rembourser son ex complètement fou à lier ! Elle a grandit et a beaucoup murit mais surtout elle s’est découvert une famille sur qui elle peut compter, peu importe les circonstances !

Et c’est ça qu’il manquait à ce livre : un peu d’humanité. Avec ce tome ci, même si certains passages ont été difficiles à lire, la fin m’a conquise ! Mia a rencontré des hommes merveilleux qui n’en voulaient pas uniquement à son corps de rêve, certains sont des hommes véritablement attachants et foncièrement bons !

Donc oui, ce livre a été meilleur que ce à quoi je m’attendais ! Ce n’était pas la révélation du siècle mais au moins ca m’a donné envie de lire la suite ! Alors je vous retrouverai au mois de juillet, pour vous donner mon avis sur le prochain tome ! Je crois que Juillet va être déterminant (ca doit faire au moins 3 mois que je dis ça 😛 ), mais on verra bien !

En tout cas, avec Juin, on apprend pas mal de choses sur Mia, son mois n’a pas été de tout repos mais au moins elle reste fidèle à elle-même et ne bafoue pas ses croyances et ces convictions !

Play with me de Louise Valmont

IMG_9283.PNG

 

 

Auteur : Louise Valmont

Edition : Addictives

Nombres de pages : 660

Prix : 14,90e

Genre : Romance, Young Adult

 

Résumé :

L’embrasser ou l’étrangler avec sa cravate ? J’hésite…
Aaron Scott. Cet homme est aussi beau que mystérieux, et ses yeux brûlants sont la promesse de nuits passionnées. Je ne pouvais que lui succomber !
Oui mais il y a un hic : ce fantasme incarné est aussi l’homme que ma meilleure amie Kirsten aime depuis l’enfance. Jamais je ne trahirai mon amie !
Seulement voilà, entre ma boss tyrannique, une top-modèle turbulente, un chiot hyperactif et les merveilles de New York, je suis prise dans un tourbillon irrépressible, seuls les bras d’Aaron sont une certitude. De baisers volés en nuits sensuelles, je brise tous les interdits pour vivre un amour torride.

Mon avis : 

A jouer avec le feu, on finit par se bruler !

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Addictives pour l’envoi de ce roman ! Encore une fois, je ne suis pas déçue !

J’ai une totale confiance en cette maison d’éditions parce que leurs livres sont exactement comme je les aime : toujours pleins d’amour et surtout remplis d’humour ! Et « Play with me » de déroge pas à la règle !

Rien qu’à la lecture du résumé j’ai su que j’allais passer un bon moment !

 

A la réception du livre j’ai été surprise par sa grosseur. Je ne m’attendais pas à ce que le roman fasse plus de 650 pages ! Au début j’étais réticente parce que je mets toujours beaucoup plus de temps à lire ce genre de livre (bravo quiqui pour ta super déduction, si tu mets 5 jours à lire un livre de 300 pages, tu en mets le double pour lire un livre de 600, mais passons sur ma blondeur qui déteint sur mon intelligence) … Mais en réalité, une fois plongé à l’intérieur de ce roman, il est impossible de trouver le temps long !

 

Pour vous en dire un peu plus sur l’histoire, on entre dans la vie de Joy, tout juste embauchée dans une agence de mannequins à New York. Le rêve de sa vie : devenir styliste ! Alors pour arriver un jour à atteindre son but ultime, elle prend son mal en patience et essaie de gagner un peu d’expérience dans ce monde de dingue (qu’est celui de la haute couture) … Elle débarque donc chez Idol où elle rencontre sa bosse tyrannique, Abby, qui va vouloir la mettre dehors à plusieurs reprises !! Autant vous dire que je n’aimerais pas être à la place de la pauvre Joy qui va passer quelques mois plutôt Rock and Roll ..

Mais pour ces débuts dans la grande pomme, elle va pouvoir compter sur son amie de toujours Kristen, qui habite dans une « collocation de luxe » (selon ces dires), avec le bel et grand Aaron Scott (l’amour de jeunesse de Kristen). Joy part donc habiter dans cet immense triplex qui donne sur Central Park. Et alors que Kristen est en déplacement professionnel, notre Joy nationale, tombe nez à nez notre cher et tendre Aaron ! Et à partir de là, sa vie va véritablement basculer et oui au sens propre du terme, puisque 30 secondes après leur rencontre, le bloc de ventilation de la cuisine manque de leur tomber dessus et de les écrabouiller tous les deux … Belle entrée en matière ! Il faut aussi dire qu’Aaron la prend pour la femme de ménage alors le tout n’aide pas vraiment pour une première rencontre réussie !

C’est là que les athéniens s’atteignirent et que les ennuis commencent réellement (à partir de sa rencontre avec le beau gosse ou à partir de sa tentative d’échapper à une mort certaine ?!).

 

Chez Idol, les choses se compliquent aussi, entrent dans sa vie une mannequin hyperactive (mais hyperattachante) et un styliste pour le moins versatile et velléitaire accro aux adjectifs rocambolesques ! Et sa patronne Abby, n’est vraiment pas là pour l’accueillir à bras ouverts ! Elle passe par toutes les étapes, d’abord promue assistante, elle est ensuite rétrogradée au job ingrat de Dog Sitter, pour ensuite avoir à la charge, la carrière complète de sa petite protégée Lucie (et de son chien Woody, d’où le travail de dog sitter).

Entre-temps, les choses se compliquent aussi entre elle et Aaron et par la même occasion, se compliquent entre elle et sa meilleure amie, amoureuse de ce même Aaron (jusque là vous suivez ?!).

Et puis d’autres personnages entrent en jeu, la découverte d’un père, des appels téléphoniques anonymes, des arrestations, des explosions, des tentatives de meurtres, d’autres objets d’un poids certains qui tombent du ciel, et tout ça pour mon plus grand bonheur !

C’est ce que j’adore avec les Éditions Addictives, tous leurs livres, ont un vrai fond, une vraie histoire derrière les histoires d’amour à l’eau de rose !

Avec « Play with me » je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. À chaque moment de creux, on peut être sûr qu’un autre événement bien déboussolant va bientôt arriver ! Et ça ne manque pas, à chaque fois, le suspens remonte d’un cran !

Et comme d’habitude (et je n’en suis pas peu fière) j’ai réussi à découvrir le fin mot de l’histoire très vite ! Je savais qui était derrière tout ça !!!! Ahahahah ! On verra si vous réussissez à le trouver vous 😛

 

Ce que j’ai adoré avec ce livre, ce sont les dessous d’une agence de mannequins réputée … Et il s’en passe des choses pour le moins extravagantes et inimaginables !

 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Joy, à la fois attachante et drôle (vraiment certaines de ses remarques m’ont fait mourir de rire). Mais outre cet aspect de sa personnalité, elle est aussi indépendante, butée, entêtée, accro à son job et prête à tout pour réussir ! Tous ces traits de caractère qui vont faire en sorte qu’elle va réussir dans le monde impitoyable de la haute couture !

 

Aaron lui à un lourd poids sur la conscience, vous n’en saurez pas plus ! Il n’est jamais tombé amoureux et n’a presque jamais eu de petite amie officielle. Il a consacré sa vie à son entreprise dans la construction (qui l’a rendu richissime) pour s’éviter de penser au reste de sa vie qui n’est pas très gai le pauvre … Mais Joy va venir mettre un peu de joie (joli jeu de mot) et de couleur dans sa vie !

 

Mais le personnage qui pour moi est le plus beau, c’est Kristen, la meilleure amie trahie … Son rôle n’est pas facile. Sa meilleure amie d’enfance, celle qu’elle considérait comme sa propre sœur l’a trahie et est tombée amoureuse de son amour de toujours (quoi vous vous doutiez bien que Joy allait tombée amoureuse d’Aaron pas vrai ?!). Arrêter de lui parler pour toujours ou pardonner telle est la question ?! Laisser passer un peu de temps pour se remettre c’est sûr ! J’ai trouvé Kristen touchante et vraiment attachante ! J’ai vraiment eu envie à plusieurs reprises de la prendre dans mes bras pour lui faire un gros câlin bien réconfortant (à Aaron aussi bien sur :P).

 

En somme j’ai adoré cette histoire qui a presque frôlé le coup de cœur ! J’ai passé un merveilleux moment en compagnie de tous ces personnages mêlés à tellement de rebondissements !

La plume de Louise Valmont est vraiment belle et pleine d’humour mais surtout elle sait manier les mots et le suspens comme personne ! Mais elle sait aussi faire pleurer dans les chaumières ! Avec ce livre, on passe du rire aux larmes avec une facilité déconcertante ! Louise Valmont est pour moi une révélation ! J’espère avoir l’occasion de lire d’autres livres de cette nouvelle auteure parce que je suis carrément devenue accro à sa plume !

 

Alors je recommande ce roman à tous les adeptes de Young Adult qui souhaitent un livre plein de sentiments, avec une véritable histoire sur un fond plein d’humour !

 

Je dédis ce livre « À l’inattendu, à l’imprévisibilité et à l’indépendance ».