Le livre de toutes les réponses sauf une de Manon Fargetton

le-livre-de-toutes-les-reponses-sauf-une-969923-264-432

 

En librairie le 11 octobre !

Auteur : Manon Fargetton

Edition : Rageot

Nombre de pages : 192

Prix : 13,50 €

 

 

 

Résumé : 

Cette année, Bérénice fait sa rentrée dans un nouveau collège et son nom de famille, Lamort, provoque immanquablement des moqueries cruelles.
Mais une autre nouvelle élève, Pandora Hurlevent, l’aide à supporter les ricanements et à y faire face. Bientôt Lazare se joint à leur duo.
Tous trois apprennent à se connaître en échangeant confidences et rêveries.
Jusqu’au jour où Pandora invite Bérénice chez elle et où la vérité se fait jour grâce à une livre.

 

Mon avis : 

Je tiens tout d’abord à remercier les Éditions Rageot pour ce petit bijou !

Quand j’ai entendu parlé de cette reedition et quand j’ai vu sa couverture j’étais aux anges ! J’ai tellement adoré et dévoré son dernier opus (vous avez surement entendu parlé de son roman « Le suivant sur la liste », vous pourrez retrouver ma chronique également postée sur mon blog) et j’attendais avec impatience celui-ci ! Et autant dire que je n’ai pas été déçue. Je me suis vraiment accrochée à l’histoire et surtout aux personnages vraiment très touchants.

 

Bérénice fait tout pour se fondre dans le paysage. Le jour de la rentrée, elle est cataloguée comme la petite nouvelle fraichement débarquée et tout ce qu’elle veut, c’est disparaître. Parce qu’au moment où les professeurs vont faire l’appel, plus rien de pourra la sauver. Son nom de famille se charge lui-même de lui faire une réputation et plus personne ne voudra être son amie. Donc en attendant elle fait profil bas. Mais le moment tant redouté arrive enfin et les moqueries fusent … Mais alors qu’elle se croyait être la seule victime du sens de l’humour de parents plutôt sadiques, elle rencontre Pandora Hurlevent et entre elles deux l’amitié est immédiate. Par la suite elles vont faire la rencontre de Lazare, un élève aussi silencieux qu’énigmatique mais qui lui aussi cache un lourd secret.

Jusqu’à cette année Pandora était scolarisée chez elle. Ses parents tous deux très riches et historiens lui donnaient cours à la maison avec l’aide de sa tante. Donc autant dire que les deux petites nouvelles se sont vite liées d’amitié. Ensemble ils forment les trois mousquetaires, le trio de choc, ils sont inséparables mais chacun cache un terrible secret qui pourrait mettre en péril leur amitié.

Lors d’une après-midi, les langues de chacun se délient et Bérénice parle enfin de sa plus grande souffrance, sa plus grande perte, le manque de la moitié d’elle même (je sais que c’est plutôt énigmatique comme phrase mais si je vous en disais plus, je risqueriez de me hurler dessus, alors je préfère éviter et rester vague). Pour la soulager, Pandora décide de lui relever elle-aussi son plus grand secret, un livre présent dans sa famille depuis des générations. Ce livre est capable de répondre à toutes les questions, il sait tout à la seule condition de ne pas poser de questions commençant par « Pourquoi ». Mais parfois connaître la vérité est plus compliquée encore que de l’ignorer, parfois il est préférable de ne pas savoir, parfois les réponses sont plus difficiles à entendre que les questions que l’on pose.

Croyant l’aider Pandora ne fait qu’empirer la situation et leur amitié est réellement mise à rude épreuve parce que Bérénice n’était pas réellement prête à entendre certaines réponses. Mais il faut bien avouer que les vérités qu’elle a entendu de la bouched’un livre l’ont libéré d’un poids et elle enfin pu faire le deuil de ce qu’elle a perdu.

 

Beaucoup de sujets sont évoqués dans ce roman, des sujets parfois difficiles comme la mort, la vérité, le manque mais aussi des sujets qui nous mettent du baume au cœur comme la musique, l’amour ou l’amitié. J’ai littéralement adoré ce roman parce qu’il m’a permis de mettre le doigt sur certaines questions et il m’a également permis d’y répondre.

Chacun prend dans un livre ce dont il a besoin. Quand on est malheureux, triste ou juste heureux, on ne va pas voir les livres de la même façon. Certains nous aident à sourire à nouveau et d’autres au contraire nous plongent dans un bel état de dépression. Et puis parfois, il y a des livres qui nous aident à avancer, à comprendre certaines choses ou à dire au revoir. Ce livre-ci m’a beaucoup aidé, et il y a certaines phrases que je ne risque pas d’oublier.
C’est pour cette raison que je voudrais partager avec vous un poème présent dans le livre et qui m’a beaucoup touché.

« Chaque fois tes contours échappent à mes traits.

Je te cherche en secret, un faible contre-jour

Éclairant ton portrait aux milliers de détours.

Tu me manques à jamais. Tu me manques à toujours.

Car ce jour justement que tu n’as pas connu,

Obscur comme une nuit sans l’éclat de ta voix,

Je l’affronte aujourd’hui, amputée, dépourvue,

L’esprit plein du néant déplié derrière toi.

Nos deux cœurs en échos s’écoutaient autrefois,

Pas plus gros que des pois, deux poings ombilicaux,

Serrés comme les mien. Lorsque je pense à toi,

Une seule question me vient : pourquoi toi et pas moi ? »

 

Mais c’est surtout la plume de Manon Fargetton qu’il faut mettre à l’honneur ici (encore plus que son imagination débordante). Son style est tout en finesse et délicatesse. Les mots glissent sur les pages et on se retrouve emporté. Ce livre ne fait qu’une centaine de pages et j’aurais tellement aimé, égoïstement, qu’il en fasse 500 de plus … Son histoire est réellement originale et ce titre des plus énigmatique est largement à la hauteur de cette histoire hors du commun !

Je vous conseille à tous, cette lecture jeunesse qui m’a fait passer un très bon moment et que je relirai par plaisir de temps en temps juste pour me rappeler qu’il contient certaines réponses à mes questions les plus enfouies.

 

 

Publicités

Apprends-moi, my stepbrother de Kim Grey

IMG_0695

 

Auteur : Kim Grey

Edition : Addictives

Nombre de pages : 612

Prix : 14,90 €

Genre : Young Adult, Romance

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

 

 

Le sexe ? Interdit. L’amour ? Impossible.

Résumé : 

À 18 ans, Victoria a tout perdu : ses parents, sa vie à San Francisco et ses projets d’aller à l’université. Recueillie par l’ex-femme de son père, Alexandra, elle se retrouve catapultée dans une famille aux codes bien différents des siens : ses tatouages, ses Dr Martens et ses piercings font tache !
Mais elle est prête à tout pour s’intégrer, pour ne pas se retrouver seule au monde. Lorsqu’elle rencontre Zach, le fils du compagnon d’Alexandra, tout se complique dramatiquement. Il est motard, boxeur, colérique, magnifique et irrésistible.
Le monde entier est contre eux, les codes, les conventions, et Victoria joue son avenir tout entier pour cette relation.

Mon avis :

La vraie passion est celle qui vous met en danger…

Il est parfois vraiment très difficile de vous parler en seulement quelques phrases, d’un livre qui fait plus de 600 pages. Pourtant bien que cette tâche ne soit pas aisée, je vais essayer de vous en parler au mieux et de rester fidèle à mon ressenti (même si vous vous doutez bien que tout ne pourra pas figurer dans cette chronique).

 

Ce livre est un coup de cœur du début à la fin. Je m’explique, j’ai lu « Did I Mention I Love You » d’Estelle Meskame il y a un an maintenant et j’avais adoré cette histoire : deux frères et sœurs devenu amants maudits. Le seul petit hic que j’aurais pu reprocher à ce livre, c’est son côté un peu trop jeunesse. Avec « Apprends-moi, my stepbrother », j’ai retrouvé cette histoire que j’ai tant aimé mais façon Young Adult ! Ne vous m’éprenez pas, cette histoire n’a quand même rien à voir avec l’autre, le thème est le même, l’histoire est différente !

 

Le thème parlons-en. Quand on parle de frère et sœur, la plupart du temps, tout le monde part en courant. Pourtant, Vic et Zach, ne sont pas à proprement parler frère et sœur, ils n’ont aucun lien de sang. Mais quand même, je comprends que cela puisse soulever quelques questions de moralité ou de bonnes mœurs etc etc. Je ne me suis pas attardée là dessus, j’ai voulu laisser l’auteur me convaincre elle même et elle a réussi ! Il n’y a rien de déplacé, de choquant, d’écoeurant dans cette histoire, juste de l’amour à haute dose et un bon gros paquet de sentiments ! Alors si vous avez quelques petits soucis à la lecture du résumé, laissez-vous quand même tenter, cette histoire est bouleversante et elle a de quoi !

 

A tout juste 18 ans, Vic perd le seul repère qu’elle avait dans la vie, son père. Sa mère n’en parlons pas, est une junkie qui l’a abandonné à la naissance. Toute paumée qu’elle est, elle atterrit elle ainsi que tous ces piercings et ses tatouages chez Alexandra, l’ex petite ami de son père avec qui elle a eu Benjamin, le demi-frère de Vic donc. Jusque là vous suivez ?

Alexandra a depuis longtemps quitté le père de Vic pour se mettre en couple avec Philipp avec lequel elle éduque Ben. Et c’est là que les choses se compliquent grandement pour Vic. Alors qu’elle débarque tout juste dans sa « nouvelle famille » qui a gentiment accepté de la recueillir, elle tombe sur Zach, le fils de Philipp. Et que se passe t-il ?! Je vous le donne en mille, le coup de foudre arrive ainsi que Cupidon et toutes ses flèches !! Et les ennuis ne font que commencer.

Quand Zach, arrive dans sa famille fraichement recomposée, il s’attend à tout sauf à trouver une fille telle que Vic dans sa chambre, lui qui pensait passer des vacances d’été à peu près tranquilles. Je dis à peu près parce qu’entre lui et son père, l’entente n’est pas au beau fixe. Alors quand une fille, qui est en plus supposée être sa demi-sœur s’ajoute au tableau, les évènements ont quand même 100% de chance de terminer en eau de boudin ! Surtout que lui à d’autres problèmes beaucoup perso (du genre de ceux qui l’empêchent de dormir la nuit et qui lui font faire de terribles cauchemars) et beaucoup plus important à gérer qu’une nouvelle fille dans sa vie …

 

Vic et Zack se tournent autour, se collent et se décollent, allant même jusqu’à ne plus s’adresser la parole. Pendant un long moment, Zack et Vic se tournent autour, se cherchent, ruminent, fulminent, brule de désir l’un pour l’autre, ce qui leur fait vivre tous les deux des moments plutôt compliqués, parfois magnifiquement drôle mais aussi parfois drôlement triste ! L’adage dit que quand l’amour est trop fort, il est inutile de lutter. A bout de force après des semaines de lutte acharnée, Zack et Vic laissent donc libre cours à leur amour, mais en cachette. Si par malheur Alexandra et Philipp apprenaient ce qui se trame entre eux, ils pourraient tous les deux dire adieux à cette famille et à tous les supports (surtout financiers) qu’elle apporte.

Et au moment où ils décident tous les deux d’arrêter de lutter contre cette attirance qui les pousse irrémédiablement l’un vers l’autre … ils se font griller ! Le choix que leur laisse Alexandre et Philipp est simple : tout arrêter et maintenant ou bien prendre la porte et ne plus jamais revenir ! Un seul regard et leur choix est vite fait … (vous ne croyiez tout de même pas que j’allais vous spoiler toute l’histoire si ?!).

 

Tout s’enchaine ensuite très vite, les rebondissements arrivent par dizaine. Dès que l’on pense que tout va enfin se tasser, quelque chose d’encore plus gros survient pour bouleverser le tout petit équilibre fraichement construit. L’histoire à de quoi nous tenir en haleine jusqu’au bout, pas le temps de se reposer, pas le temps de se faire à l’idée, juste de quoi savourer les pages qui se tournent toutes seules les unes après les autres ! Et c’est un réel bonheur à chaque fois.

 

Ce qui pimente encore plus cette histoire et ce qui lui donne un côté encore plus vivant c’est le changement de point de vue, un coup Vic, un coup Zach, ce qui nous permet d’avoir deux visions de cette histoire d’amour qui nait sous nos yeux. En plus les chapitres très courts nous poussent toujours à lire le suivant et ainsi de suite et sans qu’on s’en aperçoive, la moitié du livre est passée et on a rien vu venir.

 

La plume de l’auteur aussi entrainante que dynamique est une vraie bouffée d’air frais ! Sérieusement décoller de ce livre est un vrai dilemme. Le style de l’auteur nous pousse à continuer notre lecture coute que coute. Parce qu’il y a toujours plus de rebondissements, toujours plus d’action et toujours plus de sentiments ! Mais rassurez-vous, ce livre ne serait pas une romance sans sa Happy End. Donc tout est bien qui finit bien.

 

Je vous conseille réellement ce livre qui a été un coup de cœur. J’ai adoré DIMILY mais le côté plus adulte et plus mature de ce livre m’a complètement envoutée et le côté « polémique » ne m’a pas dérangé le moins du monde. Surtout que le sujet n’est pas traité de manière tabou dans ce livre mais au contraire, il est traité de façon très ouvert, parce que de toute façon après tout, ils font ce qu’ils veulent pas vrai ?! Tant qu’ils sont heureux c’est le principal 😉

The silent waters de Brittainy C. Cherry

elements,-tome-3--the-silent-waters-898027-264-432

 

Auteur : Brittany C. Cherry

Edition : Hugo New Romance

Nombre de pages : 400

Prix : 17€

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

 

 

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.

Résumé : 

J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.
Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas
eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

 

Mon avis : 

Comment un livre peut-il être aussi bouleversant ? Comment peut-il me faire tomber amoureuse de la lecture encore et encore ?

C’est pour ce genre de coup de cœur version raz de marée que je lis toujours plus de livres. Pour avoir le souffle coupé, pour retenir ma respiration et pour rêver toujours plus haut ! Je ne remercierai jamais assez Brittainy C. Cherry pour ces moments absolument grandioses que j’ai passé en compagnie de ses personnages, elle a fait battre mon cœur plus vie, elle a fait couler mes larmes et a réussi à les tarir, elle m’a tout simplement donné de l’espoir !

Je pense que c’est pour cette raison que je lis de la romance jusqu’à plus soif, pour l’espoir. L’espoir de tomber amoureuse, de cet amour dévastateur qui nous donne l’impression de dominer le monde, d’aimer aussi fort que l’univers, de rencontrer cette personne qui me fera me sentir vivante, l’espoir d’un jour apprendre à sourire avec le cœur. Alors merci du plus profond de moi-même pour cette histoire poignante, cette si délicieuse déchirure au moment de tourner la page finale. Merci pour cet amour et surtout merci pour cet espoir, celui qui me fait vivre chaque jour plus intensément et celui pour lequel je me bats avec tant de force !

 

Pour vous parler de « The silent waters », il faut que je vous parle de Maggie, une petite fille de 8 ans, pleine de vie et au sourire malicieux ! C’est le jour où son père emménage avec sa nouvelle femme que sa vie va prendre un tout autre tournant. Du jour au lendemain, elle hérite d’une nouvelle mère, d’une nouvelle sœur, d’un nouveau frère et d’un nouveau voisin. Maggie est enfin prête à découvrir la vie. Son nouveau voisin, c’est Brooks, son nouvel amoureux. Et Maggie est prête à tout pour l’épouser. Elle va même jusqu’à organiser leur mariage. Elle a été très claire avec Brooks, rendez-vous dans les bois, juste avant la nuit et Brooks a intérêt à venir avec la bonne cravate !

Seulement Brooks est en retard, il commence à faire nuit et Maggie panique légèrement. Elle perd tous ses repères et avant qu’elle ait le temps de comprendre où elle se trouve, elle est perdue, seule et au milieu des bois. C’est là qu’elle commence à entendre du bruit venant d’un peu plus loin. Alors qu’elle s’avance en direction du bruit, elle comprend son erreur. Maggie vient d’assister à la scène la plus traumatisante de sa vie … Et comme si ca ne suffisait pas, pour effacer toute trace et tout témoin de cette scène, on cherche à la supprimer. Du haut de ses 8 ans, Maggie frôle la mort de peu. Parce que qui se pointe, en retard, mais qui arrive quand même à lui sauver la vie ? Brooks ! Brooks arrive juste à temps pour faire fuir son agresseur et la sauver d’une mort certaine, mais il arrive décidément trop tard pour rendre à Maggie son innocence qui lui a été lâchement volée. Après ce qu’elle a vu, Maggie n’a plus jamais parlé. Elle a perdu sa voix ou plutôt, on la lui a volée.

Brooks est devenu son meilleur ami, au fil des années, ils se sont rapprochés (surement parce qu’il se sent terriblement responsable de son agression), peut-être trop même. Tellement rapprochés en réalité, que leur amitié se transforme en amour, celui-là même dont je vous parle un peu plus haut ! Leur amour est la seule chose qui les rend vivants.

Mais le temps est parfois traitre et Maggie est toujours incapable de quitter la maison. Elle se rend compte que Brooks a une vie à vivre et pas n’importe laquelle, une vie de star internationale du rock. Parce que j’ai oublié de vous préciser que Brooks joue dans un groupe de rock avec le frère de Maggie et qui grâce à une vidéo Youtube postée par Maggie elle-même, deviennent mondialement connus. Elle fait alors le choix déchirant, de le laisser partir pour vivre sa vie et sa passion. Alors que les Crooks (le groupe), enchainent les concerts et les salles pleines à craquer, Maggie reste seule, dans sa chambre d’enfant entourée de ses livres, de ses espoirs mais surtout de ses regrets…

 

Vous l’aurez bien compris, ce n’est que la partie visible de l’iceberg, parce que même à des milliers de kilomètres de distance, Brooks et Maggie continuent de s’aimer. Parfois l’amour est plut fort que tout le reste, il vous consume, il vous dévore de l’intérieur !

 

Souvent quand on lit un livre, on se retrouve spectateur, comme un témoin de l’histoire, un peu comme le voisin qui épie de sa fenêtre. Mais il n’arrive pas souvent de se sentir le personnage principal. Tout au long de cette histoire, j’ai été Maggie, j’ai perdu ma voix. J’étais incapable de m’arrêter de lire, incapable de laisser Brooks s’en aller (Brooks existes-tu en vrai ?!). Cette histoire m’a transcendée et à la fin j’ai eu le cœur en miettes. Comment un livre aussi bon, peut-il être aussi déchirant ? Chaque livre nous émeut d’une certaine façon, mais après celui-ci, je ne serai plus jamais la même.

 

La plume de Brittainy C. Cherry est toujours aussi dévastatrice. Elle trouve toujours les bons mots pour nous toucher directement là où ça fait mal. Elle appuie sur nos blessures pour immédiatement les guérir. Brittainy C. Cherry est un médecin de l’âme ! Elle est le remède aux cœurs en morceaux, aux amours déchus et aux silences impénétrables !

 

« The silent waters » c’est mon plus grand coup de cœur de cette année. Il dévaste tout sur son passage. Il ne laisse pas de répit et personne n’en sortira indemne ! Je vous conseille ce livre pour la simple et bonne raison qu’il est merveilleux d’authenticité et de pureté. Il est comme une évidence et quand vous l’aurez lu, vous comprendrez de quoi je parle !

 

 

Emma X – Secrète et insoumise de Jessica Lumbroso

IMG_0392

 

Auteur : Jessica Lumbroso

Edition : Addcitives

Nombre de pages : 404

Prix : 14,90e

Genre : Young Adult, Romance

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

Résumé :

Quand l’homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ?

Dans la vie, Emma sait ce qu’elle veut ! Polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d’elle, séductrice et fière de ses atouts. Elle s’est fixé deux règles : protéger son secret et rester libre et insoumise.

Pour Emma, l’amour s’apparente à des rencontres avec des hommes qu’elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c’était sans compter sur Ethan, troublant, capable de tout pour l’approcher, même du pire des chantages…

 

Mon avis : 

Il arrive de lire des livres qui nous touchent et nous émeuvent. Mais il arrive parfois, qu’au contraire, il ne se passe rien du tout ou pas grande chose.

A force de lire romances sur romances, je commence à être plutôt bien rodée, j’en connais les codes, les petits secrets et les quelques détails qui nous tuent toujours ! Et vu la tonne de romances que je lis à l’année, toutes ne peuvent malheureusement pas être des coups de cœur … non pas que l’histoire ou l’écriture soit mauvaise, mais juste parce que rien ne provoque en moi cette petite étincelle, celle qui fait chavirer mon cœur et provoque un tourbillon d’émotions.

En ce qui concerne « Emma X », je trouve l’histoire et les personnages un peu trop clichés, un peu trop « déjà-vu » à mon gout. Emma c’est faite toute seule, c’est un fait. Seule fille au milieu d’une famille de garçons, elle a très vite pris la poudre d’escampette pour aller faire sa vie ailleurs et surtout la réussir !

En apparences calme et posée, Emma est en réalité une insoumise, une délurée mais avant tout elle est libre. Au boulot, c’est un bourreau de travail, qui reste bien sagement dans son coin, sans faire de vague, pour grimper les échelons le plus discrètement possible. Mais pour contrebalancer son côté coincé, Emma mène une double vie. Le soir quand elle quitte son boulot d’un ennui presque mortel, elle retrouve sa boite de nuit préférée dans laquelle elle est embauchée comme chauffeuse de salle. Et c’est parti pour toute une nuit de danse endiablée. Quand elle danse, elle oubli tout, elle se laisse totalement aller, elle est enfin elle même.
Comme vous pouvez vous en douter, tout allait très bien jusqu’à ce qu’un homme vienne mettre son grain de sel dans sa machine plutôt bien rodée. Un homme est là, tous les soirs pour la regarder danser. Pendant des semaines, ils ne font que se regarder, s’épier, se croiser du regard, sans jamais se parler ! Et par la suite, l’histoire s’enchaine et leur jeu de regard devient un jeu un peu plus dangereux. Emma va tomber amoureuse de cet homme plutôt mystérieux, mais à ses risques et périls ..

 

Plus je lisais ce livre, plus j’étais énervée. Je trouve qu’Emma est le stéréotype de fille que je n’aime pas voir dans les romans, elle est libre, insoumise, elle n’a besoin de rien ni de personne, n’accepte l’aide d’aucun. Elle est en gros un surhomme avec des fesses et des seins. Elle se sait belle, elle est sure de sa féminité et en use et en abuse. Sa réussite elle ne l’a doit qu’à elle seule, elle se comporte comme la plus grande solitaire du monde, une Madame-je-sais-tout qui a tout compris de la vie. Je pense bien au contraire que si on arrive quelque part, il faut savoir remercier les personnes qui nous entoure et qui nous donne le courage et la force d’avancer (mais ce n’est que mon avis). Ses deux meilleures amies dont elle se ne sépare jamais en sont la preuve vivante (enfin façon de parler puisqu’elles n’existent que sur papier, mais vous m’avez comprise). Donc oui Emma m’a grandement énervé !

 

Quant à l’histoire ce n’est pas beaucoup mieux … la grande insoumise rencontre un mec dont elle va tomber follement amoureuse et vivre par la suite le parfait amour (à quelques rares exceptions et péripéties près). Si Emma est un cliché, l’histoire en est un aussi malheureusement !

Je ne pense en aucun cas, que cette histoire ne mérite pas d’être lu. Je pense et d’ailleurs je voudrais pouvoir lire tous les livres du monde (mais je blâme les pauvres malheureuses 24h toutes petites heures qu’une journée comporte par jour), mais je ne le peux pas … Je pense juste que cette histoire est un peu en dessous de mes attentes ou de ce que j’ai l’habitude de lire. Elle n’est pas mauvaise juste clichée. Tous les livres ne peuvent pas plaire à tout le monde.

 

Cet avis est quand même beaucoup trop négatif, même pour moi. Alors maintenant je vais vous parler du point positif de ce livre : l’écriture est vraiment fluide, l’histoire est bien écrite et les scènes bien emmenées donc même si je n’ai pas tellement accroché à l’histoire, la lecture était tout de même agréable (mais peut-être un peu trop vulgaire sur les bords, parfois).

 

Maintenant j’encourage tous les septiques ou tous les curieux à lire cette histoire et à se faire leur propre idée. Je n’ai pas la science infuse et je refuse de croire que mon avis est le seul qui compte ! Prouvez-moi que j’ai tord, j’adore ça. N’hésitez pas à venir débattre avec moi (je ne mords pas et je suis plutôt adorable :P), non plus sérieusement tout ça pour dire que mes avis sont des plus subjectifs, que vous pouvez ne pas être d’accord avec ce que je pense ou ce que j’écris et que vous pouvez venir m’en parler (dans la limite de la politesse et de la bienséance bien sur !).

 

Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi de Caitlin Moran

IMG_0375

 

Auteur : Caitlin Moran

Edition : Flammarion Jeunesse

Nombre de pages : 189

Prix : 13e

Genre : Jeunesse

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

« On ne peut pas écrire un livre en un jour ! »

Résumé :

Je me suis assise à dix heures du matin avec une tasse de chocolat et un sandwich à la confiture, pour commencer à écrire la première page. Quand j’ai relevé la tête, il était 11h04. Je n’avais rempli que deux pages. Imaginant que pour produire des mots, il fallait me fournir en énergie, je me suis fait trois autres sandwichs. Quand j’ai relevé la tête, éblouie comme une chouette, épuisée par l’effort, les doigts collants de confiture, il était 11h47.J’avais écrit 101 mots. J’ai commencé à comprendre que mon plan, qui était d’écrire entre quinze et trente livres par an, avait besoin de quelques ajustements. J’ai fini d’écrire mon livre deux ans plus tard.

 

Mon avis : 

Un grand merci aux éditions Flammarion pour l’envoi de ce roman !

Je préfère vite rentrer dans le vif du sujet et ne pas tourner 150 ans autour du pot … Je n’ai malheureusement pas aimé ce livre, enfin autant dire que n’en pas franchement compris le sens ou alors je suis passée à côté …

Le résumé était pourtant très prometteur et à la lecture du premier chapitre, j’étais super emballée !! Et puis je suis passée au chapitre deux et là : déconfiture..

Dans le premier chapitre, l’auteur nous raconte l’histoire de son livre, non pas son résumé, mais la naissance de son idée jusqu’à sa publication, ses réussites, ses échecs, ses déboires et ses doutes. Mais le chapitre suivant est consacré à l’histoire elle même, celle que l’auteur a écrite et qui maintenant grâce à ce livre, est publiée.

Alors je ne vois pas franchement où est le rapport avec le titre : « Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi » … Je suis sincèrement navrée d’être aussi catégorique, mais c’est vrai que sur ce coup là, je suis perdue.

Au chapitre deux, on entre de la famille un peu loufoque et totalement fauchée des Narmo, où Morag l’ainée de la fratrie composée de 5 enfants, décide un beau jour d’être scolarisée à la maison. Toute la famille se retrouve un peu chamboulée et surtout se retrouve à devoir se supporter tous les jours, tout le temps, sans interruption. Les parents tentent tant bien que mal d’organisent une sortie « éducative » au zoo qui malheureusement tourne en eau de boudin, une chasse au eaux pour Pacques qui se retrouve tuée dans l’œuf et une fête de Noël pas tellement plus reluisante non plus !

L’histoire en elle même est plutôt drôle et bien écrite mais je suis tellement restée focaliser sur ce premier chapitre que je n’ai pas réellement pu rentrer dans l’histoire … c’est de ma faute, mais je voulais tellement avoir une explication à ce titre pour moi très énigmatique, que je suis restée en surface. D’ailleurs je n’ai toujours pas trouvé d’explications logiques à ce titre.

Je suis la première déçue, j’attendais tellement de ce livre, le résumé était vraiment très alléchant.

J’espère que l’histoire sera une réussite pour vous et que vous ne ferai pas comme moi. Passez au delà du premier chapitre, ne restez pas focalisez sur le titre, ne cherchez pas à trouvez d’explications logiques et profitez juste de l’histoire pleinement et simplement !

Ce livre est vraiment prometteur parce que certaines réflexions sont vraiment drôles, mais j’en attendais un peu plus. Si tout le livre avait été à l’image du premier chapitre, je pense que ce livre aurait pu être un coup de cœur. Mais comme on dit, on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

J’espère que vous aimerez ce roman qui reste avant tout drôle et bien écrit. C’est un livre plutôt court, qui se lit assez vite et qui nous permet quand même de passer un bon moment !

Fight for us de Amber James

IMG_0357

 

Auteur ; Amber James

Edition : Addictives

Nombre de pages : 276

Prix : 12,90e

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est par ici. 

 

 

Résumé :

Aileen Summer est une jeune mannequin indépendante à qui tout sourit. Les marques les plus célèbres la veulent pour égérie, les hommes succombent à son charme insolent…

Alexander Simmons est un photographe réputé autant pour ses exigences que pour la qualité de son travail.

Mais lorsqu’ils se rencontrent sur un shooting, Aileen et Alexander voient leur monde basculer. Entre séance de photos hot et nuits de sexe inoubliables, leur amour sera-t-il assez fort pour résister aux ennemis cachés, aux secrets et aux trahisons ?

 

Mon avis :

Je voudrais remercier chaleureusement les Éditions Addicitives pour tous les livres qu’ils m’envoient mais encore plus pour celui là !

Pour tous les livres que je lis, je me pose la question de savoir si celui-là va également me plaire. Très souvent, la réponse est « oui » mais parfois malheureusement, je suis forcée d’admettre que la réponse est négative. Avec des livres Addictives par contre, la réponse n’est jamais « non », je tombe amoureuse à chaque fois, à tous les coups ! Et j’en suis la première surprise, parce que tous ne peuvent pas déclencher un coup de cœur, mais avec cette maison d’édition, je sais que j’avance en terrain conquis, je n’ai jamais été déçue. Et « Fight for us » ne fait pas exception à la règle, je suis folle de ce roman ! Enfin soyons claire, je touche du bois, je ne veux pas que le prochain soit une déception, je ne veux pas me porter la scoumoune, pas que je sois superstitieuse, mais je ne vais pas tenter le diable 😛

En vérité, j’adore les romances et si vous me connaissez bien, avec moi c’est un fait avéré. Colleen Hoover n’est pas mon auteure préférée pour rien ! Alors dès qu’il s’agit de romance, je deviens un peu pointilleuse et il faut mettre le paquet pour m’impressionner. Et à force de lire encore et encore les mêmes histoires à l’eau de rose, mon exigence augmente. J’ai donné une chance à ce livre en me disant « pourquoi pas, peut être va t-il m’impressionner ! ». J’ai ouvert le livre et je me suis laissée emportée … (dans le bon sens du terme).

J’ai adoré cette lecture simple mais tellement efficace, qui nous délivre exactement ce que l’on attend d’une romance : de l’amour, de la passion, un peu de drame et une happy ending ! De quoi nous faire toutes rêver (qui n’a pas envie de rêver éveillé ?). Avec certaines romances, il est parfois difficile de revenir à la réalité, de reprendre sa vie normale. Vous allez peut être me prendre pour une folle mais c’est la pure vérité.

A force de lire de l’amour encore et encore et en quantité astronomique, remettre les pieds sur terre dans un monde aussi détruit et ravagé par la haine et la déception, c’est se prendre une claque en pleine figure ! Tous les livres de CoHo m’ont fait cet effet là, et « Fight for us » aussi. J’ai lu ce livre en 2 jours seulement et pendant ces deux jours, je suis restée en Californie ou bien installée dans leur chalet en pleine montagne ! La redescente va être compliquée, ouvrir un autre livre également, l’apprécier encore plus …

 

« Nos nuits sont torrides… mais puis-je lui faire confiance ? »

Aileen est une jeune orpheline qui a très vite réussis à se faire une place dorée dans le monde du mannequinat ! Même si elle n’a pas la taille requise, son professionnalisme à tout épreuve lui a ouvert toutes les portes de ce monde très fermé. Elle devient très vite l’égérie d’une grande marque de maillot de bain et le most : son photographe est mondialement connu pour ces clichés fabuleux !

Au cours de la séance photo, l’atmosphère devient électrique et la tension palpable ! Pour ne rien cacher, tout le monde a de quoi baver sur les abdos d’Alexander Simmons … Et alors qu’elle croyait ne plus jamais le revoir, le sort s’acharne, son avion est annulé ce qui le mettra en retard à son prochain shoot. Mais en plus d’être beau gosse, Alexander est également richissime (ca n’enlève rien à son charme :P), il lui propose donc, en grand gentleman qu’il est, d’affréter son jet privé et de la ramener sur le territoire américain ! C’est dans l’avion, que tout dérape … (je vous évite le jeu de mot s’envoyer en l’air :P).

Après avoir passé une nuit torride avec son photographe, rien n’aurait pu entacher sa bonne humeur ! Et pourtant … une photo d’elle complètement nue prise par Alexander en privé, est postée sur son compte twitter. En un temps recors, cette photo fait le tour de la planète … Elle devient la risée de tous, ses contrats sont annulés. Ce monde qui l’a tant choyée, lui tourne maintenant le dos ! Mais alors que cette épreuve aurait pu les séparer, ils vont s’accrocher l’un à l’autre, se soutenir et trouver celui ou celle qui a mis en péril la carrière de d’Aileen et Alexander.

 

J’aime ce genre de romance faite d’action et de suspens. Parce que rien ne se passe jamais bien du premier coup, il faut bien le dire, il y a toujours des moments où le sort s’acharne. Dans les romans, ça passe ou ça casse. Et je trouve merveilleux la façon, dont les personnages se soutiennent toujours, coute que coute dans les romans, comme si leur vie en dépendait. J’aime l’amour qu’ils ressentent, comme s’il était invincible, qu’il était capable de déplacer des montagnes, de résister à toutes les épreuves ! On pourrait presque dire qu’Aileen et Alexander sont le parfait cliché des couples de romances, mais c’est tellement agréable de pouvoir lire, « vivre » leur amour indestructible, on pourrait presque y croire !

La plume de l’auteur est juste merveilleuse, elle nous fait rêver d’amour les yeux ouverts et on a à peine conscience que l’amour s’insinue dans nos veines. J’adore cette sensation de tomber amoureuse d’un roman en quelques pages, ne plus être capable de le lâcher, de lui faire l’affront de l’abandonner.. J’aime ce genre de livre qui nous ravage de cœur avec un tsunami d’émotions et qui nous fait tomber amoureux encore et encore !

Alors « Fight for us » est un coup de cœur pour moi, une romance toute en délicatesse, pleine d’amour et de tendresse que je les aime !

Si vous aussi vous êtes des addicts d’Amour avec un grand A, ce livre est vraiment fait pour vous ! Je vous conseille ce petit roman et j’espère qu’il saura conquérir votre cœur de la même manière qu’il a conquis le mien.

Calendar Girl – Juillet de Audrey Carlan

IMG_0396

 

Auteur : Audrey Carlan

Edition : Hugo Romance

Nombre de pages : 160

Prix : 9,90e

Genre : Romance, Young Adult

Pour vous le procurer c’est pas ici.

 

Résumé : 

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable.  Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées. Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover.

 

Mon avis : 

J’ai une grande nouvelle !! Je suis définitivement rabibochée avec Calendar Girl ! On peut dire que ça a été compliqué au début mais la saga prend enfin une tournure agréable. Jusqu’au tome de Juin, j’avais l’impression qu’il arrivait un peu toujours les mêmes choses à Mia, tous les mois se ressemblaient et je me suis un peu lassée. Mais Juin a tout chamboulé et en Juillet, ce que j’attendais depuis si longtemps c’est enfin produit (je ne vous dirais rien, non pas par méchanceté mais pour préserver vos cœurs fragiles de romantiques). J’aime la nouvelle Mia, celle qui prend les bonnes décisions, celle qui a grandit et qui accepte enfin sa vie et l’amour qu’on lui porte !

J’adore vraiment la tournure que prennent les choses !!

En Juillet, Mia se rend donc a Miami au côté d’une star du hip-hop pour tourner dans son clip. Mia se relève tant bien que mal des péripéties de juin mais ce qui est d’autant plus appréciable c’est la vulnérabilité qu’elle montre. Elle n’essaie pas de faire la fille forte, fière, celle qui n’a peur de rien, au contraire elle accepte enfin de montrer sa fragilité ; ce qui ne doit pas être chose aisée avec son tempérament !

Anton Santigo, alias le Latin-Lover, star du hip-hop américain, beau comme un dieu, auquel aucune femme ne résiste, va être pour quelque chose dans ce changement. Alors que n’importe qu’elle femme, se jetterait sur lui et n’en laisserai rien, Mia fait de lui un ami, un confident. Avec lui, elle va réapprendre à faire confiance et à accepter le contact d’autres hommes. Il se montre doux, patient et généreux avec notre Mia qui a le cœur en miettes …

Pour le clip, Mia apprend à danser, à faire ressortir son côté séductrice en musique, à jouer de ses atouts et à user de son charme ravageur ! Pour Mia en plus d’être un bon exutoire, la danse est également une très bonne thérapie. Anton le bad boy, coureur de jupons refait surface pour le plus grand plaisir de nos yeux ..

Comme à sa grande habitude, Mia alias notre entremetteuse, va jouer des coudes et va réussir à faire de l’assistante personnelle d’Anton, sa productrice. Encore un coup de maitre pour Mia qui réussi son coup à chaque fois.

 

 

Clou du spectacle, mon grand amour de toujours refait surface après plusieurs mois d’absence… Mon Wes (j’en ai des cœurs pleins les yeux). Avec Mia, ils vont prendre une décision qui va radicalement changer le cours de l’histoire, ce changement ça faisait longtemps que j’en rêvais. Pour tout dire je ne l’attendais pas avant décembre, je pensais qu’Audrey Carlan allait nous faire patienter (et jouer avec nos nerfs) pendant plus longtemps ! Mais sur ce coup là, j’accepte d’avoir tord et je me délecte de leurs retrouvailles. Wes se montre charmant, prévenant, attentif et surtout fou amoureux ! C’est d’autant plus beau que Mia rentre enfin les griffes pour embrasser de tout son cœur son amour pour lui. Elle ne le combat plus, elle n’en a plus peur, elle l’accepte enfin et ouvre son cœur pour la première fois ! J’ai adoré être témoin de cette scène, si bien écrite et qui nous fait toutes mourir de jalousie !

Ce mois-ci ce n’est pas tant le rôle de Mia avec son client qui est à retenir, d’ailleurs je trouve même qu’il a une place secondaire de ce roman, mais Mia dans son intégralité. Chaque mois, on attend avec délectation le nouveau client, la nouvelle mission, mais ce mois-ci, j’ai attendu Mia, le personnage. Juillet est centré sur elle, sur sa vie, sa maturité, ses décisions et non sur le Latin-Lover. J’attendais avec impatience un tome comme celui-ci, centré presque uniquement sur Mia. Je trouve que trop couvent elle passe au second plan (elle est présente c’est sur, sinon le livre ne se ferait pas) mais il n’est jamais basé sur elle. Vous comprenez ce que je veux dire ?!
En attendant, Audrey Carlan m’a conquise et a comblé toutes mes demandes ! Maintenant il ne reste plus qu’à attendre les prochains tomes et je prie pour ne pas retomber dans la routine des premiers mois !

Le mois d’aout promet d’être prometteur, un cow-boy qui a uniquement besoin de Mia à cause de son nom et de sa date de naissance … Audrey Carlan se mettrait-elle à faire dans le policier ?! En attendant j’ai hâte d’y être !

Et pour toutes celles qui ont comme moi voulu abandonner cette saga, Juin et Juillet son vraiment des tomes géniaux et nous réconcilient totalement avec la saga alors je vous les conseille !