Swimming pool de Sarah Crossan

CVT_Swimming-Pool_7152

 

Auteur : Sarah Crossan

Edition : Rageot

Nombre de pages : 256

Prix : 14,90€

Genre : jeunesse, Drame

Pour vous le procurer, c’est par ici.

 

 

Résumé :

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

Mon avis :

Je tiens à remercier les Éditions Rageot pour l’envoi de ce roman !

 

Pour être honnête avec vous, ça fait un moment maintenant, que j’étais dans la confidence de la sortie du nouveau livre de Sarah Crossan publié chez Rageot. Et depuis ce jour, je ne rêvais que d’une chose, c’est de pouvoir le lire. L’auteur a un style tellement particulier et tellement personnel, je ne pouvais simplement pas passer à côté. Je lui fais tellement confiance que je n’ai même pas lu le résumé de son nouvel opus, j’ai vu son nom et j’ai craqué. Et malheureusement j’en ressors plutôt déçue. Mais je me rends compte qu’avec « Inséparables », elle avait mis la barre très haute, ce livre a été un énorme coup de cœur (d’ailleurs ma chronique est disponible un peu plus bas sur mon blog). L’histoire, même si elle sort des sentiers battus qu’on n’a pas forcément l’habitude de lire dans la littérature Young Adult ne m’a pas tiré les larmes, ne m’a pas émue non plus. En réalité, je suis restée plutôt étrangère à l’histoire… Et niveau couverture, je ne suis également pas très fan … Je suis tellement déçue, mais pas du livre en lui-même mais plutôt qu’il ne soit pas un coup de cœur comme pour le premier. Mais autant le dire, il fallait faire fort pour supplanter de « Inséparables ».

 

Dans ce livre on fait la rencontre de Kasienka et de sa maman, qui fuient ensemble la Pologne pour partir à la rencontre de l’Angleterre. Toutes les deux ne souhaitent qu’une chose : retrouver l’homme avec qui elles partageaient leur vie, l’homme qu’elles appelaient papa et amour de ma vie. Tato alias papa, les a quittés du jour au lendemain, sans laisser d’explications et est parti vivre dans une petite banlieue près de Londres. Elles se mettent donc en route avec une seule idée le retrouver et atterrissent dans un appart miteux et délabré avec un seul et unique lit pour elles deux. Kasienka se retrouve donc dans un pays qu’elle ne connait pas, dont elle parle moyennement la langue et dans une école où tout le monde la traite de pestiférée. Et quand elle rentre de l’école, sa mère l’oblige à sillonner les rues, à faire du porte-à-porte à la recherche de son père, que Cassie préférerais tout simplement ne pas retrouver. Au collège et à la maison, Kasienka subit sa vie, qu’elle aussi voudrait fuir, sans pouvoir y échapper. Elle trouve donc son échappatoire dans la natation. A la piscine, elle rencontre son premier amour, celui qui va adoucir le goût amer de sa vie et par la même occasion, va réussir à clouer le bec à toutes celles, de l’école, qui lui mettent des bâtons dans les roues. Quand elle nage elle n’est plus la même, elle n’est plus l’enfant abandonnée, l’enfant trop couvée d’une mère qui n’a plus qu’elle, la camarade martyrisée ou la petite copine inexpérimentée. Elle est juste elle, Kasienka, la polonaise en exile, celle qui rêve de retourner dans son pays, de ne pas retrouver son père et de reprendre sa vie d’avant. Mais rien n’est simple et parfois les choses ne restent jamais telles qu’on les voudrait.

 

Le résumé promettait une grande histoire, la fuite, les recherches, la découverte de soi, le sentiment d’appartenance, l’amour, la haine et l’amitié et pourtant je n’ai pas trouvé cette histoire assez profonde. Malheureusement, je n’ai pas réussi à me débarrasser du premier livre pendant toute ma lecture du second, alors que j’aurais dû me l’enlever de la tête pour ne pas être subjective et le voir comme un livre différent et totalement nouveau. Mais je n’ai pas pu et je sais que j’ai commis une erreur, parce que résultat des courses, je n’ai pas vraiment accroché à cette lecture.
Quand j’y pense, après avoir lu l’histoire et après avoir pris un peu de recul, je me rends compte que le sujet traité par rapport au premier tome est totalement différent, que le livre part dans une autre direction et forcément on se sent concerné, touché ou pas.
Le thème de la mort dans le premier est forcément quelque chose de poignant que malheureusement beaucoup trop de personnes, dont moi, ont déjà expérimenté. La fuite, la quête identitaire, la recherche d’un père disparu, en revanche, n’est pas forcément quelque chose de très répandu auquel on peut se raccrocher. C’est pour cette raison que je suis restée en surface, parce que je n’ai pas réussi à m’identifier à Cassie et que je n’ai pas pu apprécier pleinement l’histoire.

Chaque personne apprécie ou non une histoire en fonction des personnages, des lieux, des détails, des rencontres ou tout simplement des péripéties. J’aime un livre quand je me retrouve un peu dans quelque chose, surement parce que j’ai de quoi me sentir moins seule, si ça arrive aussi à d’autres. J’aime un livre quand je me sens comprise et entendue, quand j’arrive même à découvrir des choses nouvelles sur moi-même. Chacun aime un livre à sa façon, pour ce qu’il apporte de bon ou de mauvais. Celui-ci ne rentre pas dans cette catégorie mais je ne désespère pas et je ne baisse pas les bras, je lirai son prochain roman c’est sûr et certain parce que je refuse d’abandonner et de rester sur une mauvaise note.

 

Le style de Sarah Crossan toujours en vers libre restent cette fois encore assez impressionnant. Elle arrive à manier les mots pour en faire une danse, une valse d’amoureux, magique et romantique, qui s’imbriquent à la perfection les uns avec les autres et un ballet silencieux danse soudain devant nos yeux.
Je voudrais être capable de réaliser une telle prouesse, mais je laisse ça aux autres et je me délecte plutôt de leur plume.

 

Je suis certaine que ce livre pourra vous plaire comme il a plu à Clémentine Beauvais, la traductrice qui est pour elle « le roman de Sarah Crossan que je préfère ». Comme quoi chaque avis est différent et subjectif. Mais une chose est sûre, l’auteure saura conquérir votre cœur avec « Inséparables » ou avec « Swimming pool ». Laissez-vous tenter, vos petits cœurs ne s’en remettront pas de sitôt !

 

Merci encore à Rageot pour cet envoi et pour leur confiance !

 

11409124.jpg

 

Publicités

Sweet Heart de K. Bromberg

temp

 

Auteur : K. Bromberg

Edition : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 400

Prix : 17€

Genre : Romance, New Romance, New Adult

 

Résumé :

Tout a commencé par une invitation. Au mariage de mon ex-fiancé. J’aurais dû l’ignorer. La mettre à la poubelle. La brûler. Mais je ne l’ai pas fait. Je viendrais accompagnée. Et mon assistante a accidentellement envoyé ma réponse.

C’est là qu’entre en scène Hayes Whitley. Mégastar de cinéma. L’homme qui a ravi le coeur de millions de fans. Mais moi, je lui avais donné le mien neuf ans auparavant. C’était mon premier
amour. Il était mon tout. Jusqu’au moment où il a pris la tangente pour poursuivre ses rêves sans le moindre au revoir.

Lorsqu’il s’est pointé, sortant de nulle part, dix ans plus tard, j’aurais mieux fait de garder mes distances. J’aurais dû rejeter sa proposition de m’accompagner au mariage de mon ex.
Je n’aurais jamais dû le laisser m’embrasser. Mais je ne l’ai pas fait. Et maintenant, nous nous retrouvons à nous demander si les morceaux de la vie que nous avons partagée autrefois
s’emboîteraient toujours d’une façon ou d’une autre.

Un premier amour, ça ne s’oublie pas facilement. La question est de savoir si nous préférons oublier ou si nous prenons du le risque de voir ce qui va se passer ?

Mon avis :

 

Je tiens à remercier les Éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman !

 

J’attendais avec beaucoup d’impatience le nouvel opus de K. Bromberg. J’ai beaucoup entendu parler de sa saga précédente « Driven », j’ai d’ailleurs le premier tome dans ma PAL, et je voulais me faire mon propre avis sur cette auteure à succès. Malheureusement pour moi, cette nouvelle expérience n’a pas été aussi merveilleuse que ça, je suis même plutôt déçue. Pourtant, le synopsis a de quoi vendre du rêve, mais il y a eu pour moi beaucoup trop de longueurs tout au long du roman.

 

Dans cette histoire, on rencontre Saylor, une jeune femme, qui passionnée de cupcakes, a décidé d’ouvrir sa propre boutique. Tout à l’air de lui réussir, à deux, trois exceptions près. La première : son futur mari et le mariage qu’elle tente d’organiser depuis des mois. Au fil des années passées à ses côtés, le charme s’est rompu, la routine s’est installée et la passion à fichu le camp. Après avoir mûrement réfléchie à sa décision, elle décide de le quitter à quelques jours de son mariage. Le deuxième rouage de son existence : son ex, Hayes, son premier amour de jeunesse, son âme-sœur, qui l’a quitté du jour au lendemain, sans explication, pour commencer à Hollywood sa nouvelle carrière d’acteur et qui reste malgré tout gravé dans un coin de sa tête.
Quelques mois après avoir quitté Mitch, Saylor reçoit un faire-part de mariage. Le sien, enfin son ex sien, celui qu’elle a passé des mois à choisir, du grain et la couleur du papier en passant par la police d’écriture. Tout est exactement pareil à une exception près : le nom de la mariée. Son ex ose l’inviter à son mariage avec sa nouvelle petite amie, qu’il a rencontré il y a à peine 6 mois, et reprendre toute l’organisation qu’elle s’était donnée tant de mal à préparer … Sans même y penser et à charge de revanche, elle répond, elle ira au mariage et accompagnée. Mais par qui ? C’est à ce moment-là que son frère entre dans l’équation avec une idée du tonnerre : inviter Hayes, la star internationale, l’homme qui a brisé le cœur de sa sœur, pour montrer à tous que Saylor est une adulte qui assume ses choix et qu’elle ne regrette en aucun cas sa décision. Mais il se pourrait que même après dix ans d’absence, la plaie soit encore ouverte et pas du tout cicatrisée. Est-ce la meilleure décision ? Rien n’est moins sûr …

 

Vous voyez, ce résumé vend du rêve, non ? J’ai adoré les premières pages qui prévoyaient une montagne de rebondissements. Mais au bout de 50 pages, il ne se passait toujours rien. Je n’ai pu rentrer dans l’histoire qu’au bout de 100 pages. Le passage du mariage est passé très vite et c’est à ce moment que j’ai vraiment apprécié ma lecture. Mais en ce qui concerne le pré et le post-mariage ça a été une petite cata et je ne me suis un peu ennuyée. Pour moi, il y avait trop de détails insignifiants et trop de répétitions, ce qui a clairement alourdie ma lecture.

Au-delà de ça, les personnages sont très bien construits. Mitch dans le rôle du riche imbuvable, imbu de lui-même et gros connard passablement égoïste. Hayes, l’ex, l’amoureux transi qui fait tout pour redorer son blason et donner un peu de confiance en elle à Saylor. Et justement Saylor, qui sous ses airs de dure à cuire est en réalité un ange au cœur et aux ailes brisées par le départ de son petit ami et qui essaie depuis, tant bien que mal, de se relever. Tous les personnages sont crédibles et réalistes, je ne vous parle même pas des deux morues qui jouent le rôle de la belle-mère et de la nouvelle fiancée. J’ai adoré Saylor, même si parfois elle pense trop et Hayes pour son côté aventurier au cœur tendre !

Même si cette lecture n’est pas une réussite, j’ai tout de même apprécié l’histoire en générale et passé de bons moments sur cette île en très bonne compagnie 😉

 

Je pense que ce livre peut parfaitement convenir aux adeptes de cette auteure, n’ayant lu qu’une seul de ses livres, je ne peux pas trop juger. Et aux amoureux de la New Romance. Je vais donner une autre chance de conquérir mon cœur à cette auteure et je me ferai une idée par la suite. En attendant, n’oubliez pas que chacun à sa propre opinion, que mon avis est subjectif et qu’il se peut que ce livre soit un coup de cœur pour vous !
Laissez-vous tenter et donnez-moi vos avis !!

Bonne lecture à tous !

 

Stand out – Colin de Jane Devreaux

temp

Auteur : Jane Devreaux

Edition : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 360

Prix : 17€

Genre : Drame, Romance, New Adult

Résumé : 

C’est pour toi que j’affronte ce que je redoute le plus.

Lorsque Colin rencontre Arava, il s’éprend de son corps et de sa liberté. Elle poursuit des études d’architecture, vit en coloc avec Sally qu’elle materne, s’aventure dans des jeux intrépides et semble affranchie des contraintes familiales et sociales. Tout le contraire du trop charmant Colin, que son entourage compare sans cesse à son frère Josh au point de l’empêcher de trouver sa propre voie.

Commence alors entre eux une relation sensuelle qui semble les satisfaire. Sauf qu’Arava cache sa nudité à Colin, tout comme elle cache leur liaison à ses amis. Colin voudrait bien percer à jour le secret de cet interdit, mais rien n’y fait, le mystère s’épaissit.

Pourtant, petit à petit, Arava entrouvre quelques portes de sa vie et Colin commence à se rendre compte qu’il ne sera pas aisé de lui faire avouer et accepter les stigmates de son douloureux passé. Comment faire comprendre à la fille qui est entrée dans son coeur que rien ne peut empêcher leur histoire ? Devra-t-il, comme le lui conseillent Mila et Sandre, révéler ses propres failles à Arava pour lui prouver sa confiance et la force de ses sentiments ?

Lire la suite de « Stand out – Colin de Jane Devreaux »

Autoboyographie de Christina Lauren

tempAuteur : Christina Lauren

Edition : Hugo Roman

Collection : New Way

Nombre de pages : 360

Prix : 17€

Genre : Jeunesse, Romance

Pour vous le procurer, c’est par ici.

Résumé :

Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté !
Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée.

Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui…

Lire la suite de « Autoboyographie de Christina Lauren »

L’inconnu de l’ascenseur & moi de Sophie S. Pierucci

IMG_2592

Auteur : Sophie S. Pierucci

Edition : Addictives

Collection : Luv

Nombre de pages : 480

Prix :14,90 €

Genre : Romance, New Adult

Pour vous le procurer c’est par ici.

Résumé :

Succomber… ou pas ? Le jour où Charlyne se retrouve coincée dans l’ascenseur avec un inconnu… elle panique. Il est grand, musclé, ne montre pas son visage, sent beaucoup trop bon… et en plus, il est sarcastique ! Ils échangent des piques, s’agacent… et découvrent qu’ils vivent sur le même palier. Ca promet ! L’attirance est puissante, irrésistible… pourtant il la fuit. Tout les oppose, il a des secrets et un passé qu’il préfère cacher. Mais Charlyne est curieuse, déterminée… et très troublée. Tous les moyens sont bons pour qu’il baisse la garde et le mystérieux inconnu n’est pas au bout de ses surprises. Charlyne est capable de tout, et bien plus encore !

Lire la suite de « L’inconnu de l’ascenseur & moi de Sophie S. Pierucci »

Too Late de Colleen Hoover

2018_05_NR_TOO-LATE_RVB_PLAT-1-508x800

 

Livre à paraître le 3 mai 2018

Auteur : Colleen Hoover

Edition : Hugo Roman

Collection : New Romance

Nombre de pages : 400

Prix : 17€

Genre : Romance, New Adult, Drame

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

Résumé :

Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle
avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.
Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation.
Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.

Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.

Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

Lire la suite de « Too Late de Colleen Hoover »

THUG – The Hate U Give de Angie Thomas

temp

 

Auteur : Angie Thomas

Edition : Nathan

Nombre de pages : 496

Prix : 17,95€

Genre : Drame, Jeunesse

Pour vous le procurer c’est par ici.

 

Résumé :

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Lire la suite de « THUG – The Hate U Give de Angie Thomas »