Piégés dans le train de l’enfer de Hubert Ben Kemoun

 

IMG_8733

 

 

Auteur : Hubert Ben Kemoun

Edition : Flammarion Jeunesse

Nombre de pages : 167

Prix : 13e

Genre : Thriller, Jeunesse

 

 

Résumé : 

Teddy est chargé d’une mission simple en apparence : il s’agit de transporter un sac en train, de Paris à Bordeaux. Mais rien ne se passe comme prévu. Il s’aperçoit qu’il est surveillé par deux voyous aussi méchants que bêtes et se retrouve enfermé dans son compartiment.

Mon avis :

Je tiens à remercier Flammarion jeunesse pour l’envoi de ce livre qui est de très bon augure pour la suite de ca partenariat !

Je ne suis très fan des thrillers mais je dois avouer que j’ai trouvé celui-ci particulièrement engageant ! J’aime beaucoup le concept : une histoire qui relit Toulouse à Bordeaux en trois heures de train, pour trois heures le lecture ! Et même si je ne suis pas une adepte des thrillers, j’en ai lu quelque uns, mais aucun qui portait sur ce genre d’histoire ! Alors je me suis dis « pourquoi pas ?! ». Après tout je n’avais pas grand chose à perdre (à part peut être 3 heures de ma vie) mais je pouvais aussi tomber sur la perle rare !

L’histoire est plutôt bien faite car à chaque nouveau chapitre, le point de vue change. L’histoire est donc beaucoup plus rythmée et nous permet d’appréhender l’histoire sous des angles différents !

On rentre dans l’histoire avec Teddy qui a accepté (et un peu malgré lui) de devenir une mule. Pour ceux qui ne sont pas très familier avec ce petit boulot totalement illégal, une mule transporte d’un point A à un point B, de la marchandise (elle aussi pas très légale), pour le compte d’un mafieux, qui lui paye une petite fortune pour voir son petit business voyager et passer incognito ! Teddy est donc une mule. Un mercredi après midi, il doit transporter la marchandise trouvée à la consigne 187 de la gare de Toulouse, à Bordeaux. Jusque là rien de bien compliqué, il a déjà fait ce voyage plusieurs fois. Mais c’est sans compter les deux gros bras, engagés par le big boss (à qui appartient la marchandise) qui vont faire échouer ses plans !

Quand il rentre dans train, le point de vue change, on passe à celui de Dimitri, petit receleur de pacotille qui est monté dans le train in extremis pour échapper aux vigiles de la Fnac dans laquelle il a volé une tablette. Mais également le point de vue de deux femmes que le sort (décidément joueur) à décider de réunir.

Et ensuite, rien ne se passe pas comme prévu. Le train a du faire un arrêt d’urgence en pleine voie, un sac a été volé, les pompiers ont du débarquer par hélicoptère au milieu de nul part, des coups de feu ont été tirés, des larmes ont été versées, des suppliques ont été dites et malheureusement pour certains, les choses se sont mal terminées ! Voilà un résumé vraiment très grossier de toutes les péripéties qui sont arrivées en 3 heures de temps ! Il est certain que le sort s’acharne sur certaines personnes (plutôt malchanceuses).

Bien que ce livre soit un thriller, j’ai beaucoup aimé cette lecture très entrainante avec un suspens vraiment bien emmené ! Le style de l’auteur est simple tout en étant assez recherché donc la lecture s’en retrouve vraiment fluide ! Et puis le côté suspens rend le livre vraiment addictif ! La lecture dure 3 petites heures mais il est impossible de poser ce livre avant d’en avoir lu la dernière page ! J’ai passé un très bon moment et ce livre m’a presque rabiboché avec ce genre littéraire ! Et vous savez quoi, je suis même prête à en lire d’autres ! Alors à voir 😉

Ce thriller jeunesse est parfait pour passer un bon moment, pleins de suspens et de rebondissements, je vous le conseille pour ceux qui aiment ce genre de livre !

 

 

 

Publicités

L’intégral Le suivant sur la liste de Manon Fargetton

Processed with VSCO with hb1 preset

 

Auteur : Manon Fargetton

Editeur : Rageot

Nombre de pages : 550

Prix : 16,90e

Genre : Thriller, Young Adult, Romance

 

 

 

Résumé : 

Izia, Morgane, Thimothée, Samuel, Nathan.
Cinq adolescents aux dons exceptionnels.
Cinq adolescents épiés, menacés, traqués.
Cinq adolescents qui doivent découvrir le secret de leurs origines s’ils veulent survivre.

Mon avis : 

Je remercie Rageot Edition pour l’envoi de ce magnifique roman : l’intégral Le suivant sur la liste de Manon Fargetton !

J’ai très souvent entendu parlé de ce dyptique qui a déclenché beaucoup de coups de cœur ! Donc quand j’ai vu que la maison d’édition sortait l’intégral avec cette couverture magnifique, je n’ai pas pu résister, et mieux encore, heureusement que je ne l’ai pas fais parce que je serais passée à côté d’une pépite ! J’ai passé un très bon moment en compagnie de Morgane, Samuel, Izia et Timothée, sans oublier Nathan, sincèrement je ne suis pas déçue ! ♥♥♥

Les 550 pages de ce livre sont passées à une vitesse folle, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer une seconde, en même temps, avec tous ces rebondissements, le lecteur n’a pas vraiment le temps de se reposer !

En fait, avant de commencer ma lecture, je n’avais aucune idée qu’il s’agissait en réalité d’un thriller Young Adult, je n’avais pas lu le résumé. Régulièrement je lis des livres sans en connaître le résumé (parce que parfois ils en disent trop sur l’histoire) et je trouve grisant de juste se laisser porter au fil des pages et de la plume de l’auteur, en immersion totale en somme ! Avec Le suivant sur la liste, je me suis laissée porter, du début à la fin et c’était un réel plaisir ! J’ai vécu en même temps que les personnages le moment de leur rencontre mais aussi le moment où ils ont découvert leur véritable nature, leur course poursuite et leur fugue pour à tout prix éviter ceux qui voulaient leur faire du tord. Enfin, faire du tord est un bien grand mot, certains essaient réellement de leur du tord tandis que d’autres au contraire veulent les aider mais à leur avantage et en se servant d’eux (cette partie là est plus complexe !). Les deux tomes se marient à la perfection ensemble dans un seul et même livre. Le premier est consacré à la découverte de leur secret ou devrais-je dire, de leur véritable nature, des réponses à tous leurs « Pourquoi », à leur amitié naissante et malheureusement à leur fuite pour sauver leur peau ! Heureusement que les deux tomes sont regroupés en un seul livre, parce que si à la fin du premier, je n’avais pas eu le deuxième sous la main, j’aurais fais un malheur ! Le deuxième tome est consacré non à la fuite bien au contraire mais à leur courage, à leur regroupement et à leur combat !

♥♥♥Ce que j’ai adoré dans ce livre et c’est bien la première fois, c’est le changement de narrateur et donc de point de vue à chaque nouveau chapitre, parce que le lecteur a l’impression de découvrir une nouvelle facette de l’histoire ; chaque personnage à sa manière bien à lui de vivre leur aventure !

Il m’est difficile de choisir mon personnage préféré … J’ai une préférence pour Morgane (arrive t-elle à utiliser son pouvoir sur moi ?! :0) parce que sous ses airs de starlette blonde, c’est une fille sensible et intelligente ! Mais Nathan aussi, a un niveau différent, parce que c’est lui qui lie le groupe, qui les soude et les unies les uns avec les autres (mais je ne peux pas vous en dire trop), son humour est ravageur. Izia est une fille forte et indépendante avec une intelligence qui force le respect. C’est une grande meneuse qui arrive à prendre les décisions les plus difficiles dans les moments les plus critiques. C’est elle le chef d’équipe et ce rôle lui va parfaitement. Je crois aussi que ca arrange certains qu’elle soit là pour prendre les décisions, les autres n’ont plus qu’a exécuter. Par contre Samuel n’est pas un personnage agréable. Il est mal dans sa peau, il en veut à la terre entière, il n’est pas aimable ni même courtois, il n’essaie pas vraiment de s’intégrer au groupe. Et même si je pense que l’auteur a voulu le faire monter dans nos bonnes grâces au fil des pages, je n’ai pas tellement aimé son personnage, trop arrogant à mon gout ! Les personnages sont tous très différents mais malgré leurs différences apparentes, un grand secret les rapproche grâce auquel ils vont devenir amis ! J’ai adoré suivre leurs aventures et leurs histoires de cœur ! Les personnages sont tous justes et apporte vraiment quelque chose à l’histoire !!

J’ai adoré être dans la tête de chacun des personnages, connaître leurs sentiments, avoir leur point de vue sur l’histoire qui est un train de se dérouler mais avant tout les connaitre un peu mieux, un peu plus personnellement ! J’ai adoré être dans leur tête,  vivre leurs retrouvailles à tous et les voir s’épanouir et enfin concrétiser leur amour : so romantic !

♥♥♥Ce qui est vraiment exceptionnel avec ce livre c’est la tension et le suspens qui règne pendant 550 pages sans jamais retomber. On aurait pu croire qu’avec un si gros livre, quelques pages seraient en trop, mais pas du tout et bien au contraire, s’il y en avait plus, ça aurait été top ! Au début les personnages tâtonnent, ils ne savent pas tellement où aller, qui contacter, à qui faire confiance, quoi faire pour rester en sécurité. Et tout comme les personnages, le lecteur ne sait pas vraiment pas quoi faire à part continuer la lecture. Si le lecteur peut émettre ses propres hypothèses sur la probable fin de ce roman (et je l’ai fais), on peut être sûr qu’il se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Aucune de mes théories ne s’est produites, et encore j’étais très très loin du compte !!! Notre seule solution est de se laisser porter ! Et au fil du livre le suspense monte en intensité pour un final explosif et grandiose !! Je n’aurais jamais pu imaginer un tel scénario, j’ai de quoi être bluffée !

A coté de l’intrigue, il y a l’histoire entre les personnages qui prend une place très importante. Les amitiés se créaient et se défont, des sentiments naissent sans être avoués. Les personnages subissent ses changements en même temps que le lecteur, on peut même dire qu’on est ensemble impuissants face à tout ça (lecteur et personnages compris, mais là encore je ne peut rien dire …). On assiste réellement à l’évolution de leurs sentiments d’un côté mais également à leur évolution dans la vie. Au début du roman ils n’étaient que des collégiens à la fin, ils sont au lycée, plus matures, plus prêts !

Le dernier tome se passe essentiellement sur une seule journée et on va de surprises en surprises, les énigmes se résolvent peu à peu et on connaît enfin le fin mot de toutes les histoires ! Et à la toute dernière page, on peut enfin reprendre notre souffle !

♥♥♥La plume de l’auteur est toute en finesse, délicate et parfaite en somme parce qu’elle sait nous faire ressentir, à nous lecteur, tous les doutes et les peurs des personnages, tout cultivant le suspens jusqu’au bout ! Elle force le lecteur à continuer sa lecture, à tourner les pages encore et encore parce qu’on est avide de connaître la suite et le fin mot de l’histoire ! Et cette fin est juste grandiose parce qu’elle n’est pas définie par l’auteure. Elle nous laisse un peu nous imaginer la suite, elle a posé le cadre, aux lecteurs ensuite de s’imaginer le reste de leurs vies ! Moi qui d’habitude n’apprécie pas tellement ce genre de fin, avec ce livre, j’ai changé ma vision des choses. On peut choisir de leur faire vivre une vie paisible et tranquille grâce à E-Nathan ou au contraire leur faire vivre une vie pleine de traques et de tourments ! Je pencherais plus pour le premier choix, j’ai envie que mes choucous vivent une vie heureuse ! Enfin chacun son point de vue !

En résumé j’ai adoré cette histoire longue de 550 pages mais qui sont passées en une seconde ! Les pages ont défilés à toute allure et avant même que je m’en rende compte, je tournais la dernière page ! Le suspens était grisant et l’histoire trépidante !! Chaque secret tient le lecteur en éveil (d’ailleurs j’ai souvent veillé pendant cette lecture, ne voyant pas l’heure tourner !) et chaque révélation est un coup en pleine face ! Ce livre m’a tenu en haleine jusqu’à la fin !

Je vous conseille vraiment à tous, ce petit bijou !!

PS : je suis amoureuse de cette couverture !!!

 

 

Douze ans, sept mois et onze jours de Lorris Murail

img_7266

Résumé : 

Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C’est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange…

Mon avis : 

Je ne vais pas m’attarder comme je le fais d’habitude sur cette chronique parce que je n’ai pas aimé ce livre du début à la fin mais aussi parce que je ne pense pas que l’histoire d’un modèle d’abandon parental puisse faire un bon livre, aussi bonne l’excuse soit-elle.

Tout d’abord, on entre dans la vie d’un père qui n’a que deux passions dans la vie, sa voiture vieille de 20 ans et le baseball. Pour lui, son fils de 12 ans n’est qu’une mauviette, même pas capable de frapper une balle lancée avec sa batte. Pour lui, son fils n’est pas un homme.

Pour faire de lui l’homme qu’il veut le voir devenir, il va tenter une expérience plutôt hasardeuse sur son fils –‘. Il va donc l’abandonner pendant 7 jours en pleine forêt du Maine aux États-Unis avec seulement 4 boites de conserve pour ne pas mourir de faim, quelques allumettes pour faire du feu, une hache pour couper du bois et une carabine en cas d’extrême nécessité. Voilà et maintenant débrouille toi mon fils !

Le pauvre Walden va donc devoir apprendre à se débrouiller tout seul et survivre dans cette forêt, si vous voulez mon avis, plutôt hostile ! Pour faire plaisir à son père, il va essayer de rejoindre le village le plus proche, mais à 12 ans, on ne va pas bien loin… On apprend par la suite les vraies motivations du père, envoyer son fils dans cette forêt, n’était en réalité qu’un moyen pour lui de le mettre à l’abri et de lui sauver la vie ! Mais même en sachant qu’il voulait protéger la vie de son fils, je trouve sa décision de l’envoyer dans la foret indigne d’un père qui tient à sa progéniture ! Autrement dit irresponsable et inconscient !

Le livre commence doucement, il contient beaucoup trop de descriptions et il ne se passe rien avant la centième page. Certes le style d’écriture de l’auteur est plutôt riche et son langage soutenu, mais ses descriptions à la Henry David Thoreau en font quelque chose d’ennuyant … A partir de la moitié du roman, l’histoire commence un peu à s’accélérer et on retrace la vie du père pour arriver au moment qui l’a mené à perdre son fils en pleine forêt. L’auteur pensait peut être nous attendrir avec son histoire et amoindrir son côté irresponsable grosse brute, mais avec moi ça ne prend pas, il reste tout de même un parâtre et un assassin (désolé pour le spoil, mais si vous voulez mon avis, ce livre est une véritable perte de temps, à part si les descriptions de paysages mornes et d’ennui total du pauvre Walden vous intéresse plus que tout au monde !). Mais même si l’histoire commence à être un peu plus prenante, elle reste la même et je n’accroche pas. On m’avait promis une fin en apothéose mais pour moi la dernière page, c’était juste une délivrance … Le résumé était plus que prometteur mais le contenu était décevant !

Je vais m’arrêter la, vous aurez compris, un père qui abandonne son fils dans les bois pour faire de lui un homme, n’est pas pour moi un bon sujet d’histoire et n’est encore moins à la hauteur d’un grand best-seller ..

Mais si vous voulez vous faire une meilleure opinion de ce livre, je vous encourage à le lire et j’espère que vous l’apprécierez plus que moi !

Sept ans plus tard de Jean-Christophe Tixier

IMG_7148.JPG

Résumé :

Pierre-Adrien, 17 ans, a  accepté de participer à une réunion d’anciens élèves de CM2. Il y retrouve avec curiosité quelques têtes sympathiques, leur institutrice attendrie, mais aussi Anthony qui faisait régner la terreur en classe. Ce dernier, toujours aussi incontrôlable et arrogant, semble décidé à gâcher la fête. Pourquoi a-t-il été invité ? Malheureusement, Adrien ne va pas tarder à le comprendre…

Mon avis :

Sept ans plus tard sort un peu du genre littéraire que je lis d’habitude. C’est un roman thriller jeunesse et moins young adult. Mais l’histoire est vraiment bien écrite, le suspens est présent et l’intrigue est bien trouvée donc la lecture est fluide et agréable. Je n’ai pas mis longtemps à lire ce livre, mais je recommencerai certainement parce que j’ai réellement apprécié ce thriller, moi qui d’habitude n’aime pas les livres policiers !

Avant de vous parler de l’histoire en général, j’aimerai vous parler d’un sujet très bien abordé par l’auteur, un sujet dont beaucoup se moque, qui a fait couler beaucoup d’encre, mais que personne n’est encore capable d’enrayer !

L’auteur avec cette histoire, raconte par le biais d’un élève timide et réservé, le calvaire des enfants martyrisés à l’école par leurs camarades ! On a déjà tous entendu parlé du racket, des intimidations, des railleries et des humiliations et de je ne sais quoi encore, qui ont gâché la vie de ces enfants ! Certains l’ont vécu, d’autres l’ont vu, d’autres en étaient les instigateurs et les autres n’y ont pas pris part ! Tixier nous parle des élèves qui vivent la peur au ventre, qui sont obligés de voler leurs parents pour éviter de se faire taper dessus et qui pleurent chaque soir en priant pour que le lendemain soit meilleur ! Il nous parle surtout de l’incapacité des adultes à comprendre, les parents qui disent « prends sur toi et deviens un homme mon fils », la maitresse qui pense que tout cela est un jeu et les autres élèves qui sont les premiers à rigoler « des blagues » du plus fort ! Mais personne ne se rend vraiment compte de la peur que ressentent ces élèves ! Le sujet du harcèlement est réellement bien traité, l’auteur réussit à nous en livrer quelques morceaux sans pour autant tomber dans le pathos, sans que ça soit pesant, ni que ça prenne une trop grande importance sur l’histoire !

On retrouve donc Pierre-Adrien, un rescapé du harcèlement, a qui on propose un weekend retrouvaille avec tous ses anciens amis de CM2, mais surtout avec son plus ancien bourreau ! Après mures réflexions, il décide d’y aller (plus pour échapper à ses parents qui ne l’ont jamais réellement comprit que pour retrouver ses amis) ! Donc le voila parti avec cette boule d’angoisse qui retrouve la place qu’elle avait perdu, quand lui et ses parents ont déménagé après le CM2. Arrivé devant son ancienne école, il retrouve ceux avec qui il a partagé ses journées 7 ans plus tôt, ses amis, sa maitresse, et son tortionnaire Anthony ! C’est par la suite, cette nuit là que les choses se gâtent !

L’histoire ne tourne pas juste autour de l’enquête policière, qui en réalité, ne trouve sa place qu’à la fin du livre, mais surtout autour des retrouvailles de PA avec ses anciens amis ! Au fil du livre, PA qui était énigmatique au début, nous en livre un peu plus sur lui-même, mais surtout sur la colère, envers son agresseur, qui l’habite. Au début du livre, sa colère était dirigée contre le monde entier, contre ses amis qui prenaient part aux moqueries, contre ses parents et sa maitresse qui ne l’ont jamais compris, contre lui-même d’avoir été trop faible pour riposter et contre la forte-tête qui lui a gâché son enfance ! Puis au fur et a mesure, il comprend. Il comprend qu’il n’aurait rien pu faire pour empêcher cette brute de s’en prendre à lui, il comprend qu’en réalité ses amis étaient tout aussi harcelés que lui, que ses parents n’auraient pas réglé le problème. Mais il comprend surtout, que l’entière responsabilité de ce qui lui est arrivé revient à Anthony, cette petite brute épaisse que tout le monde craint en silence ! Il dirige donc toute cette haine accumulée depuis des années contre lui, quitte à faire des choses invraisemblables, dont il ne se serait jamais cru capable et qui ne lui ressemblent pas !

L’auteur nous parle donc d’un ancien petit garçon perdu, qui se retrouve face à son agresseur et qui va essayer de se venger, pour faire taire cette petite voix en lui qui ne demande que réparation pour sa jeunesse brisée et pour toutes ses larmes versées !

J’ai beaucoup aimé le personnage de PA, très bien construit qui justement même 7 ans plus tard, essaie toujours de se reconstruire et qui se cache derrière ses caricatures pour avancer !

Les autres personnages du livre sont tout aussi juste et chacun a une place bien définie dans l’histoire, rien n’est laissé au hasard !

Le style de l’auteur est simple et fluide mais poignant. L’intrigue elle est prenante, le lecteur vit les sentiments de Pierre-Adrien en même temps que lui et on vit l’intrigue grâce à lui.

Je recommande donc ce livre à qui veut passer un bon moment thriller simple et rapide !